Aviv Kohavi a rendu visite à l’hôpital à la famille du vétéran qui s’est immolé
Rechercher

Aviv Kohavi a rendu visite à l’hôpital à la famille du vétéran qui s’est immolé

Itzik Saidyan, 26 ans, qui s'est immolé lundi, est hospitalisé dans un état critique

Itzik Saidyan, vétéran de l'armée israélienne souffrant de troubles du stress post-traumatique. (Facebook)
Itzik Saidyan, vétéran de l'armée israélienne souffrant de troubles du stress post-traumatique. (Facebook)

Le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kohavi s’est rendu à l’hôpital Sheba, où le vétéran Itzik Saidyan, qui s’est immolé par le feu lundi, est hospitalisé dans un état critique.

Saidyan, qui est reconnu comme handicapé en raison de troubles du stress post-traumatique [TSPT] après avoir servi dans l’armée pendant la guerre de Gaza en 2014, s’est auto-immolé devant un bureau du ministère de la Défense qui s’occupe de la réhabilitation des soldats blessés. Il a des brûlures sur tout le corps.

Kohavi a serré dans ses bras la mère de Saidyan, Lydia, et a dit à la famille : « Tsahal a une grande dette envers ceux qui risquent leur vie et leur bien-être pour l’État. »

Par ailleurs, le fondateur d’une organisation à but non lucratif qui aide les soldats souffrant de SSPT a dénoncé l’insuffisance de l’aide gouvernementale en la matière.

« Tant que rien ne bouge, nous ne croirons pas aux promesses », a déclaré Ido Gal Razon, de Fighters for Life. « Pourquoi ne soignent-ils pas ceux qui les supplient ? Les gens ne peuvent même pas entrer dans le service de réhabilitation, la sécurité y est aussi lourde qu’à l’aéroport Ben Gurion. »

Le ministère de la Défense a déclaré qu’il « priait » pour le rétablissement d’Itzik Saidyan, et qu’il ferait tout pour « apprendre et corriger » la façon de traiter les soldats traumatisés.

« Le ministère est tenu de tirer les leçons et de les mettre en œuvre systématiquement afin d’améliorer de manière significative le traitement des personnes souffrant de TSPT », peut-on lire dans le communiqué.

Le directeur général du ministère de la Défense, Amir Eshel, a remis au ministre de la Défense, Benny Gantz, les premières conclusions d’une enquête sur l’incident, déclarant qu’il s’agit d’un incident « choquant et difficile » et s’engageant à faire mieux pour réhabiliter les anciens combattants souffrant de TSPT.

Le ministère a formé une commission qui formulera d’autres constatations et conclusions dans les jours à venir. Il continuera également à s’occuper du soutien à Saidyan et à sa famille.

« Il a vu des choses horribles et personne ne s’est occupé de lui », a dénoncé son frère, Avi Saidian, en larmes, interrogé par des journalistes mardi à l’hôpital.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s’est dit « très choqué » par l’incident et « déterminé à entreprendre une réforme complète » de la façon dont Israël traite les anciens soldats « handicapés et blessés ».

Le service militaire est obligatoire en Israël pour les jeunes âgés de 18 ans, de deux ans pour les femmes, et deux ans et six mois pour les hommes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...