Bannon finalement absent du gala de la ZOA
Rechercher
#JewishResistance

Bannon finalement absent du gala de la ZOA

Le stratège en chef de Trump n’a pas assisté à l’évènement annuel, où il devait s’exprimer ; les manifestants exhortent le président élu à le renvoyer

Stephen Bannon lors d'un rassemblement de Donald Trump au Reno-Sparks Convention Center à Reno, en Nouvelle-Écosse, le 5 novembre 2016. (Crédit : Mandel Ngan/AFP/Getty Images)
Stephen Bannon lors d'un rassemblement de Donald Trump au Reno-Sparks Convention Center à Reno, en Nouvelle-Écosse, le 5 novembre 2016. (Crédit : Mandel Ngan/AFP/Getty Images)

Des centaines de manifestants majoritairement juifs se sont rassemblées dimanche soir devant le Grand Hyatt Hotel de New York, où l’Organisation sioniste d’Amérique, la ZOA, organisait son gala annuel, et où Stephen Bannon, nommé stratège en chef de la Maison Blanche par le président américain élu Donald Trump, devait s’exprimer.

Malgré les annonces de sa présence, Bannon n’est finalement pas venu au gala de la ZOA pour des raisons qui n’ont pas été précisées.

La ZOA avait annoncé la semaine dernière que Bannon s’exprimerait pendant le dîner de gala 2016, où Danny Danon, l’ambassadeur israélien auprès des Nations unies, Alan Dershowitz, défenseur d’Israël, Bernie Marcus, membre du conseil de la Coalition juive républicaine et cofondateur de Home Depot, et le représentant Ed Royce, président de la commission de la Chambre des Affaires étrangères, ont été honorés.

Le ministre de l’Education, Naftali Bennett, a également prononcé un discours, tout comme le Premier ministre Benjamin Netanyahu, par vidéo.

Le président de la ZOA, Morton Klein, a déclaré au Jewish Insider qu’il ne savait pas pourquoi Bannon n’était pas venu, et que Bannon lui-même lui avait suggéré de venir.

« Il nous a demandé de venir, a déclaré Klein selon JTA. Nous ne l’avons jamais invité. Bien sûr, un homme important comme lui dit qu’il veut venir, je dis oui. »

Les deux conseillers pour Israël de Trump, David Friedman et Jason Dov Greenblatt, ont représenté la future administration au gala.

Pendant ce temps, devant l’hôtel, des centaines de manifestants demandaient l’annulation de la nomination de Bannon, et publiaient des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #JewishResistance (résistance juive).

Les manifestants chantaient « Dites le fort, dites le clairement, les nazis ne sont pas les bienvenus ici », et beaucoup avaient des panneaux et des affiches anti-Bannon.

La manifestation était organisée par If Not Now et Jewish Voice for Peace.

Avant le gala, quelque 3 000 juifs américains avaient signé une pétition mise en place par le New Israel Fund pour condamner la présence attendue de Bannon au dîner de la ZOA.

La pétition appelait les associations juives américaines à cesser de se « rassembler autour de quelqu’un qui a construit une infrastructure médiatique qui promeut régulièrement des opinions racistes, sectaires et xénophobes. »

« Certains juifs américains, et même le gouvernement israélien, semblent prêts à surmonter l’histoire de cet homme. Ils font part de son soutien à Israël comme s’il pouvait concrètement blanchir une carrière passée à promouvoir des opinions racistes, sectaires et xénophobes. Ceux qui se rassemblent autour de Bannon ne nous représentent pas », est-il écrit dans la pétition.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...