Rechercher

Bennett rencontre les envoyés émirati et de Bahreïn et est invité à Abou Dhabi

"Plus les liens entre nos pays seront forts, plus la sécurité et la stabilité régionales seront renforcées", a déclaré le Premier ministre

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'ambassadeur des EAU en Israël Muhammad Al Khajah avec le Premier ministre Naftali Bennett, le 19 octobre 2021 (Crédit : Haim Tzah/GPO)
L'ambassadeur des EAU en Israël Muhammad Al Khajah avec le Premier ministre Naftali Bennett, le 19 octobre 2021 (Crédit : Haim Tzah/GPO)

L’ambassadeur des Emirats Arabes Unis (EAU) en Israël, Muhammad Mahmoud Al Khajah, a invité le Premier ministre Naftali Bennett à Abou Dhabi pour une visite d’État officielle lundi, au nom du prince héritier des EAU, Mohamed bin Zayed Al Nahyan.

L’invitation a été lancée lors d’un déjeuner de travail entre M. Bennett, M. Khajah et l’ambassadeur de Bahreïn en Israël, Khaled Yousif al-Jalahma.

Les trois hommes ont discuté du développement des liens entre les nations et du renforcement des accords d’Abraham.

« Plus les liens entre nos pays seront forts, plus la sécurité et la stabilité régionales seront renforcées », a déclaré Bennett.

Alors qu’il se trouvait à New York en septembre pour s’adresser à l’Assemblée générale des Nations unies, Bennett a rencontré à son hôtel le ministre d’État des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, Khalifa al-Marar, et le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Abdullatif Al Zayani. Bennett a dit à Zayani qu’il était impatient de rencontrer le roi de Bahreïn, Hamad bin Isa Al Khalifa, à un moment donné dans le futur.

Les relations avec les EAU ont progressé cette semaine. Le ministre des Affaires Etrangères Yair Lapid a tenu une réunion Zoom lundi dernier avec le ministre des Affaires Etrangères des EAU Abdullah bin Zayed, le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le ministre indien des Affaires Etrangères Subrahmanyam Jaishankar.

Les quatre hauts diplomates ont discuté de « l’expansion de la coopération économique et politique au Moyen-Orient et en Asie, notamment par le biais du commerce, de la lutte contre le changement climatique, de la coopération énergétique et du renforcement de la sécurité maritime », a déclaré le porte-parole du département d’État, Ned Price, ajoutant qu’ils ont également discuté de l’expansion de la coopération scientifique et de la lutte contre la COVID.

« Le secrétaire d’État a réitéré le soutien de l’administration Biden aux accords d’Abraham et aux accords de normalisation et a discuté des futures possibilités de collaboration dans la région et dans le monde », a-t-il ajouté, faisant référence aux accords signés l’année dernière entre Israël et quatre pays arabes.

Les accords d’Abraham, signés en 2020, ont normalisé les relations entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn. Depuis, le Maroc et le Soudan ont également signé des accords de normalisation avec l’État juif.

Le prince des Émirats arabes unis Mohammed bin Zayed al-Nahyan à Abu Dhabi, le 15 octobre 2019. (Crédit : AP Photo/Alexander Zemlianichenko, Pool)

Alors que les relations avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc ont progressé rapidement, les liens avec le Soudan ont, eux, avancé à petits pas.

M. Lapid s’est rendu aux Émirats arabes unis en juin et a officiellement inauguré l’ambassade d’Israël à Abou Dhabi, la première visite officielle d’un ministre israélien dans cet État du Golfe. En septembre, Lapid a ouvert l’ambassade d’Israël à Manama, au Bahreïn, et a signé une série d’accords. Le plus haut placé diplomate israélien a ouvert une mission au Maroc en août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...