Bennett veut un « bouclier mondial en réseau » contre la cybermenace croissante
Rechercher

Bennett veut un « bouclier mondial en réseau » contre la cybermenace croissante

Le Premier ministre a appelé les pays "aux vues similaires" à rejoindre ce projet pour détecter, alerter et répondre aux attaques en temps réel

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett lors de la conférence Cyber ​​Week à Tel Aviv, le 21 juillet 2021. (Crédit : Chen Galili, Université de Tel Aviv)
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett lors de la conférence Cyber ​​Week à Tel Aviv, le 21 juillet 2021. (Crédit : Chen Galili, Université de Tel Aviv)

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré mercredi qu’Israël mettait en place un « bouclier mondial en réseau » au sein duquel des gouvernements partenaires du monde entier collaboreront en temps réel pour identifier les menaces de cybersécurité, ainsi qu’alerter et travailler ensemble pour développer des solutions.

Il s’agira d’un « réseau de défense mondial en ligne et en temps réel », a déclaré Bennett lors de la conférence Cyber ​​Week à Tel Aviv. « Nous invitons tous les pays bien intentionnés partageant les mêmes idées à unir leurs forces. »

Face aux cyber-menaces, le partenariat « alertera, enquêtera, développera ensemble un ‘vaccin’ et diffusera ce ‘vaccin’ dans tous les pays du réseau. Unis, nous nous tenons debout, divisés, nous tombons », a-t-il déclaré.

Le nouveau réseau fonctionnera de la même manière que la Direction nationale de la cybersécurité d’Israël, en charge de la cyberdéfense nationale. Celle-ci travaille avec le secteur privé et d’autres entités gouvernementales afin d’aider à défendre la nation contre la menace croissante de cyberattaques.

Les cybermenaces constituent l’une des principales menaces à la sécurité en Israël et dans le monde. Les terroristes et autres acteurs mal intentionnés réalisent que leur meilleur retour sur investissement passe par des cyberattaques, a déclaré Bennett.

Yigal Unna, chef de la Direction nationale israélienne de la cybersécurité, qui a prévenu l’année dernière que « le cyber hiver arrivait », a déclaré mercredi lors de la conférence que « le cyber hiver est là ».

« Les menaces proviennent de tous les fronts », a-t-il déclaré, et les cyberattaques sont en augmentation. « Il nous reste encore à découvrir à quel point cet hiver sera rude, mais oui, nous y sommes », a-t-il déclaré.

Une entreprise sur cinq en Israël a été victime d’une cyberattaque en 2020, a déclaré Unna. La moitié d’entre elles étaient des entreprises de haute technologie, et près de 42 % étaient de grandes entreprises. Une entreprise sur 30 a signalé des pertes dues à des cyberattaques en 2020, et « 2021 s’annonce encore pire », a-t-il déclaré.

Les attaques de ransomware ont causé un temps d’arrêt moyen d’environ 16 jours, a-t-il déclaré, et la rançon moyenne payée par des sociétés américaines était de 178 254 dollars.

La coopération entre les nations est essentielle pour lutter contre ces attaques, a-t-il déclaré, et la réponse doit être rapide, intelligente et plus forte.

Unna a déclaré que, lors de la récente série de combats avec Gaza, le groupe terroriste du Hamas avait tenté des cyberattaques contre Israël.
« Nous sommes parvenus à tuer leur cyber-chef et d’autres
cyber-terroristes », a déclaré Unna – un « message clair » qu’Israël ne tolérera pas de telles attaques.

Israël coopère aujourd’hui en matière de cybersécurité avec 90 pays, a-t-il déclaré.

Au premier semestre 2021, les entreprises de cybersécurité israéliennes ont levé 3,4 milliards de dollars à travers 50 transactions. Sept de ces sociétés sont devenues des licornes – des entreprises privées évaluées à plus d’un milliard de dollars –, a déclaré la Direction nationale de la cybersécurité au début du mois.

L’argent levé au cours des six premiers mois de cette année dépasse la somme récoltée par les startups israéliennes de cybersécurité au cours de l’année dernière – qui était déjà un record, avec 2,9 milliards de dollars, a déclaré la direction. Le chiffre semestriel représente 41 % du total des fonds levés par les entreprises de cybersécurité dans le monde, et représente trois fois le montant levé au cours de la même période un an plus tôt, selon les chiffres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...