Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Berlin : Une statue dédiée aux enfants juifs des Kindertransporte vandalisée après une manif pro-palestinienne

Une enquête a été ouverte après que des mosquées et des églises ont été dessinées sur le monument lors de manifestations non autorisées la veille du Nouvel An

Des gens passent devant une statue à la mémoire des Kindertransport près de la gare de Friedrichstrasse dans le centre de Berlin, en Allemagne, le 17 décembre 2018. (Crédit : Markus Schreiber/AP)
Des gens passent devant une statue à la mémoire des Kindertransport près de la gare de Friedrichstrasse dans le centre de Berlin, en Allemagne, le 17 décembre 2018. (Crédit : Markus Schreiber/AP)

BERLIN, Allemagne (JTA) – La police allemande a ouvert une enquête après qu’un monument berlinois dédié aux enfants juifs des Kindertransporte sauvés des nazis a été vandalisé, et sur lequel ont été inscrits, entre autres, une mosquée.

Ces actes de vandalisme ont eu lieu la veille du nouvel an, lors d’une vague de manifestations pro-palestiniennes non autorisées dans la capitale allemande, selon Martin Stralau, porte-parole de la police criminelle de l’État.

Le mémorial de Frank Meisler, installé près de la gare régionale de Friedrichstrasse en 2008, est dédié aux quelque 10 000 enfants juifs qui ont été envoyés en Angleterre à bord de ce qu’on appelle les Kindertransport en 1938 et 1939 par des organisations d’aide juive. Nombre d’entre eux n’ont jamais revu leurs parents ni leurs frères et sœurs. Meisler a lui-même fui l’Allemagne nazie par le biais des Kindertransport pour ensuite s’installer en Israël. Le mémorial présente de grands moulages d’enfants portant des valises.

Des images des statues vandalisées sur lesquelles ont été dessinés des bâtiments avec une croix et un croissant, ont été largement diffusées sur la plateforme X, anciennement connue sous le nom de Twitter.

« Ces graffitis reflètent le motif consistant à définir les musulmans et les chrétiens comme des Palestiniens opprimés par l’État israélien, un motif qui est devenu tendance sur les réseaux sociaux au moment de Noël », a expliqué Benjamin Steinitz, chef de projet pour RIAS, le Centre de recherche et d’information sur l’antisémitisme, basé à Berlin.

« Nous n’avons pas connaissance d’autres profanations de ce type », a-t-il ajouté.

Stralau a indiqué à la JTA qu’une personne chargée de l’entretien du mémorial avait informé la police de l’acte de vandalisme et avait porté plainte. Il a ajouté que les graffitis avaient été enlevés avec succès.

Bien que les auteurs n’aient pas été identifiés, de nombreuses arrestations ont eu lieu la veille du nouvel an à Berlin lors des manifestations, qui se sont déroulées malgré l’interdiction formelle de la police allemande, qui a déclaré que les rassemblements pourraient conduire à des crimes, y compris des manifestations antisémites.

Cette statue n’est pas le premier site lié à la Shoah à avoir été défiguré. En effet, les graffitis antisémites se sont multipliés depuis le début de la guerre entre Israël et les terroristes du Hamas. L’enseigne d’une bibliothèque spécialisée sur la Shoah avait également été vandalisée à Londres.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.