Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Biden et Netanyahu en quête d’apaisement à New York

Le président américain a "invité" le Premier ministre israélien "à Washington avant la fin de l'année"

Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Jim Watson/AFP)
Le président américain Joe Biden serrant la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre en marge de la 78e Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Jim Watson/AFP)

Joe Biden a répété mercredi au Premier ministre israélien sa « préoccupation » quant à la réforme judiciaire contestée qu’il a entreprise, mais le président américain a aussi invité Benjamin Netanyahu à venir le voir à Washington, signalant une volonté d’apaisement de leur difficile relation.

Le démocrate de 80 ans a « redit sa préoccupation face à tout changement du système démocratique israélien qui se ferait sans le consensus le plus large possible », selon un communiqué publié par la Maison Blanche après une entrevue à New York.

Il s’agit d’une claire allusion à la réforme de la justice lancée par le gouvernement israélien, qui a déclenché un mouvement de contestation massif.

Le président américain a aussi mis en garde contre de nouvelles « mesures unilatérales » de la part des Palestiniens comme des Israéliens, cela alors que Washington s’oppose à la politique de nouvelles implantations de Benjamin Netanyahu, notamment en Cisjordanie.

Mais Joe Biden a aussi « invité » le dirigeant israélien « à Washington avant la fin de l’année ».

Invitation

Benjamin Netanyahu, revenu au pouvoir en décembre 2022, n’a toujours pas été reçu dans le Bureau ovale comme le sont traditionnellement les Premiers ministres israéliens, ce qui a été interprété comme une marque de défiance de la part de l’administration Biden.

Leur première rencontre depuis que Netanyahu est à nouveau chef de gouvernement a eu lieu mercredi dans le cadre plus neutre d’un hôtel new-yorkais, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le président américain Joe Biden rencontrant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à gauche, en marge de la 78e Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 20 septembre 2023. (Crédit : Jim Watson/AFP)

Les deux hommes, qui se sont serré la main, ont tenu de courts propos introductifs devant les journalistes.

Benjamin Netanyahu a insisté sur la possibilité d’une normalisation des relations avec l’Arabie saoudite, fortement encouragée par Joe Biden.

« Je pense que sous votre houlette, Monsieur le président, nous pouvons forger un accord de paix historique entre Israël et l’Arabie saoudite », a dit le Premier ministre.

« Si l’un de nous avait parlé d’une normalisation avec l’Arabie saoudite il y a dix ans, je pense que nous nous serions regardés en nous demandant ‘Mais qu’est-ce qu’il a bu celui-là ?’ « , a plaisanté pour sa part le président américain.

Lors de leur réunion, ils ont, selon la Maison Blanche, « salué la probable tenue prochaine » d’une réunion ministérielle entre Israël et plusieurs pays arabes, dans le format dit « Forum du Neguev », afin de « faire avancer encore davantage les initiatives d’intégration régionale ».

Le premier sommet du Neguev, organisé en Israël en 2022, avait réuni Barheïn, l’Egypte, le Maroc et les Emirats arabes unis, quatre Etats arabes ayant normalisé, de longue date ou plus récemment, leurs relations avec l’Etat juif.

À l’issue de leurs discussions au Forum du Néguev, le ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, Abdullatif bin Rashid al-Zayani, à gauche, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis, le Cheikh Abdullah ben Zayed al-Nahyan, à Sde Boker, en Israël, le 28 mars 2022. (Crédit : AP Photo/Jacquelyn Martin/Pool)

« Israël est essentiel »

« Sans Israël, aucun Juif dans ce monde n’est en sécurité. Israël est essentiel », a dit le président américain au début de l’entretien.

« Il y a une chose qui ne changera jamais, et c’est l’engagement d’Israël pour la démocratie. Nous continuerons à défendre les valeurs que nos deux pays (…) chérissent », a pour sa part promis le Premier ministre israélien.

Le gouvernement israélien assure vouloir rééquilibrer les institutions en réduisant les prérogatives du pouvoir judiciaire, mais les opposants dénoncent un projet autoritaire, qui fait sauter des garde-fous à l’action du pouvoir législatif et exécutif.

Joe Biden, candidat à un second mandat, sait que le sujet est particulièrement sensible pour l’électorat juif progressiste aux Etats-Unis, très hostile à cette réforme.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, à gauche, et le président américain Joe Biden, à droite, se serrant la main aux côtés du Premier ministre indien Narendra Modi le jour du sommet du G20, à New Delhi, en Inde, le 9 septembre 2023. (Crédit : Evelyn Hockstein/AP Photo /Pool)

Mais le démocrate de 80 ans ne peut pas se permettre une crise prolongée avec Israël s’il veut faire advenir une normalisation des relations entre le pays et l’Arabie saoudite.

Son prédécesseur Donald Trump avait enclenché un mouvement historique de rapprochement en accueillant en 2020 à la Maison Blanche la signature entre Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn des « accords d’Abraham », qu’ont rejoint depuis le Maroc et le Soudan.

Il s’agissait de la première percée de ce type depuis les traités de paix avec l’Egypte et la Jordanie, en 1979 et 1994.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.