Bientôt une grande roue pour une visite panoramique de Jérusalem ?
Rechercher

Bientôt une grande roue pour une visite panoramique de Jérusalem ?

L'attraction qui, selon la proposition, ferait la moitié de la taille du London Eye, permettrait d'améliorer "l'expérience des touristes" sur la promenade Armon Hanatziv

Un groupe touristique écoute un guide sur la promenade  Armon Hanatziv de Jérusalem avec la Vieille Ville en arrière-plan, en 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Un groupe touristique écoute un guide sur la promenade Armon Hanatziv de Jérusalem avec la Vieille Ville en arrière-plan, en 2018 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

L’Autorité du développement de Jérusalem a lancé un projet visant l’installation d’une version réduite du London Eye sur une promenade reliant les quartiers de Jérusalem-Est, majoritairement palestiniens, à la partie ouest de la ville, principalement juive.

Cette grande roue, qui ferait environ la moitié de la taille du London Eye britannique, haut de 135 mètres, qui a inspiré le projet, serait installée sur la section occidentale de la promenade Armon Hanatziv, près de la Route de Hébron , dans le sud de Jérusalem.

Si le projet se réalise – les plans en seraient au stade initial – il rejoindra d’autres initiatives qui ont été envisagées pour la promenade, avec notamment une série de glissières descendant les pentes et une tyrolienne qui partirait d’un nouveau centre ouvert pour les visiteurs de la ville et développé par la Fondation de droite de la cité de David, près de l’entrée du quartier Armon Hanatziv. La fondation a déjà construit un terrain de camping dans la forêt de la paix, juste en-dessous de l’angle ouest de la promenade, à proximité du quartier Abu Tor.

Selon le quotidien Haaretz, les plans comprennent également un jardin de sculptures, une piste cyclable, un centre musical et des restaurants.

Le London Eye, la grande roue située sur la rive sud de la Tamise à Londres, le 20 avril 2020 (Crédit : AP Photo/Matt Dunham)

La construction de six hôtels est déjà prévue du côté opposé à la promenade.

L’Autorité chargée du développement de Jérusalem est une agence conjointe du gouvernement israélien et de la municipalité de Jérusalem, chargée de promouvoir et de développer l’économie de la ville.

Dans un communiqué, la municipalité a indiqué qu’elle prônait un « programme de développement et de rénovation » pour le secteur de la promenade aux côtés de l’Autorité du développement de la ville et des ministère du Tourisme et des Affaires de Jérusalem.

L’objectif est de « rénover les promenades [Au nombre de trois, elles portent le nom de trois donateurs – Sherover, Haas et Goldman]… et d’améliorer l’expérience des touristes tout en développant le secteur pour en faire un pôle de culture, de loisir de de divertissement, que ce soit en direction des visiteurs qu’en direction des résidents de la ville ».

Une vue du Dôme du rocher recouvert de neige depuis la promenade Armon Hanatziv, dans le sud de Jérusalem, le 14 décembre 2013 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Au lieu de répondre spécifiquement aux questions sur cette grande roue, le communiqué a simplement noté qu’une « vaste gamme » d’activités étaient actuellement prises en considération.

La grande roue devrait être mise en place pendant la saison touristique, puis démontée.

L’Autorité du développement de Jérusalem est aussi à l’origine d’un plan controversé et impopulaire de construction d’un téléphérique qui relierait le complexe culturel de la First Section à Jérusalem-Ouest, à la porte des Maghrébins, dans la Vieille Ville – l’entrée la plus proche du mur Occidental, qui aide à soutenir le lieu le plus saint du judaïsme, le mont du Temple. Ce projet, qui a été approuvé par le gouvernement, est actuellement au centre d’un appel déposé devant la Haute-cour.

Les attentats terroristes – le plus récent est une attaque à la voiture-bélier commise en 2017 qui avait tué quatre soldats israéliens et qui avait blessé onze autres militaires – a transformé cette promenade panoramique, avec ses vues impressionnantes sur la Vieille Ville, en zone largement boudée par les Israéliens et les touristes, une tendance que l’Autorité voudrait renverser.

Mekudeshet, une organisation à but non-lucratif qui utilise l’art et la culture inspirés par Jérusalem pour rassembler les différentes communautés de la ville, organise actuellement des événements sur la promenade Gabriel Sherover tous les mercredis, de 16 heures 30 à 19 heures, avec notamment des ateliers musicaux, de yoga et des arrêts créatifs à différents endroits le long des trottoirs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...