Blinken met en garde contre une « fausse équivalence » entre le Hamas et Israël
Rechercher

Blinken met en garde contre une « fausse équivalence » entre le Hamas et Israël

Le secrétaire a parlé du "fardeau supplémentaire en tant que démocratie pour faire tout son possible pour éviter les victimes civiles," au sujet de l'État juif

Le secrétaire d'État Antony Blinken lors d'une conférence de presse au département d'État à Washington, le 26 février 2021. (Crédit : Manuel Balce Ceneta / POOL / AFP)
Le secrétaire d'État Antony Blinken lors d'une conférence de presse au département d'État à Washington, le 26 février 2021. (Crédit : Manuel Balce Ceneta / POOL / AFP)

Dans une interview accordée à la télévision norvégienne, le secrétaire américain Antony Blinken a déclaré qu’il y avait une « fausse équivalence » établie entre le Hamas, un groupe terroriste attaquant sans discrimination des civils israéliens, et Israël, un État qui se défend.

Il réitère la position américaine selon laquelle « nous croyons fermement qu’Israël a le droit de se défendre », puis poursuit : « Et cette fausse équivalence entre un groupe terroriste – le Hamas – qui lance sans discernement des roquettes sur des civils et Israël, qui répond à ces attaques, je pense que nous devons être très, très méfiants. C’est – c’est une fausse équivalence. »

« Et encore une fois, je vais vous donner un autre exemple concret. Israël a, je pense, d’après le dernier décompte, lancé environ 2 000 attaques contre des cibles terroristes à Gaza. Il y a eu plus de 3 000 roquettes lancées par le Hamas depuis Gaza vers Israël. »

« Cela dit, je pense qu’Israël a un fardeau supplémentaire en tant que démocratie pour faire tout son possible pour éviter les victimes civiles, en particulier pour veiller sur les enfants, et bien sûr pour s’assurer que les journalistes, le personnel médical, ne soient pas blessés. Et c’est donc vital », précise-t-il.

« Et nous voulons également voir cette désescalade. Nous voulons voir la violence cesser. Et nous voulons voir la possibilité de se concentrer sur l’amélioration des conditions de vie et l’amélioration matérielle de la vie des Palestiniens. Les gens doivent avoir l’espoir d’un avenir meilleur, et nous devons tous y travailler. »

Interrogé sur les efforts déployés pour aider les Palestiniens, Blinken dit que les États-Unis travaillent pour y parvenir également. « C’est très, très difficile si vous ne voyez aucune perspective positive. Et je pense que nous avons tous une obligation, une responsabilité de le faire. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...