Bombardements de l’armée israélienne dans la nuit en Syrie – armée syrienne
Rechercher

Bombardements de l’armée israélienne dans la nuit en Syrie – armée syrienne

Les médias de l'opposition affirment que des frappes ont ciblé un dépôt d'armes à al-Quatayfah, au nord-est de la capitale

Illustration : un F-15I de l'armée israélienne. (Crédit: Ofer Zidon/ Flash 90)
Illustration : un F-15I de l'armée israélienne. (Crédit: Ofer Zidon/ Flash 90)

Selon un communiqué de l’armée syrienne, Israël aurait mené dans la nuit de lundi à mardi, plusieurs frappes aériennes et des tirs de missiles en Syrie, entraînant notamment des dégâts matériels « près d’une position militaire », en périphérie de Damas, dans la ville d’al-Qutayfah.

Dans un communiqué cité par l’agence officielle Sana, l’armée syrienne indique avoir « touché » un avion israélien et « repoussé trois agressions israéliennes sur des positions militaires dans la région d’al-Qutayfah », au nord-est de Damas.

Les bombardements de la nuit de lundi à mardi ont visé des dépôts d’armes de l’armée syrienne et du Hezbollah, a pour sa part rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Ces frappes ont entraîné « des explosions successives et des incendies, entraînant des dégâts matériels » sur ces sites où sont notamment entreposés des missiles sol-sol, a ajouté l’ONG, qui dispose d’un vaste réseau de correspondants dans le pays.

L’armée israélienne n’a pas confirmé ces frappes, comme à son habitude.
La chaîne pro-régime al-Mayadeen a indiqué que les frappes ont eu lieu à 2 heures 40, à 3 heures 04 et à 4 heures 15, et qu’elles ont été réalisées par des avions et des missiles sol-sol.

Les responsables de l’armée syrienne ont déclaré à al-Mayadeen que les trois missiles ont été interceptés. L’armée de Damas a également assuré avoir « touché » un avion israélien, ce qui n’a pas encore été confirmé.

La cible de la frappe à al-Qutayfah serait une base utilisée par le 155e régiment d’artillerie de l’armée syrienne. Les médias de l’opposition syrienne ont indiqué que cette base sert d’entrepôt d’armes, notamment des missiles de longue portée.

Selon Ronen Solomon, un analyste indépendant, qui étudie les programmes de développement de l’armement en Syrie, le 155e régiment d’artillerie opère des tirs de Scud et « est reconnu depuis 2010 comme le régiment qui abrite la base de missiles Scud du Hezbollah ».

Selon les médias locaux, de fortes explosions ont été entendues dans la région de la frappe présumée. Avant la frappe, les médias libanais avaient fait savoir que des avions israéliens avaient été aperçus au-dessus du pays.

La frappe présumée survient alors que des hauts-responsables de l’armée israélienne et de la défense avaient assuré que des efforts étaient mis en œuvre pour gérer la situation en Syrie et au Liban, notamment au regard de la présence iranienne dans la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...