Brésil : un danseur d’une école de samba revêt un uniforme nazi contre Bolsonaro
Rechercher

Brésil : un danseur d’une école de samba revêt un uniforme nazi contre Bolsonaro

"Nous sommes toujours révulsés lorsque quelqu'un associe les crimes commis par les nazis à des choses de la vie quotidienne," a réagi la Fédération juive de Sao Paulo

Un danseur d'une école de samba brésilienne lors de répétitions du Carnaval fait l'amalgame entre Adolf Hitler et Jair Bolsonaro, le nouveau président brésilien. (Crédit : Ismael Toledo via JTA)
Un danseur d'une école de samba brésilienne lors de répétitions du Carnaval fait l'amalgame entre Adolf Hitler et Jair Bolsonaro, le nouveau président brésilien. (Crédit : Ismael Toledo via JTA)

RIO DE JANEIRO (JTA) – Un danseur d’une école de samba brésilienne s’est paré d’une écharpe d’investiture présidentielle et par-dessus un uniforme nazi lors d’une répétition pour le prochain carnaval.

Le danseur de l’école Aguia de Ouro, voulant faire l’analogie entre Hitler et le nouveau président brésilien de droite Jair Bolsonaro, était également affublé d’un brassard marqué d’une croix gammée et portait une matraque et un fusil.

Sa prestation a été filmée, photographiée et rapportée par le site Carnavalesco, spécialisé dans les informations concernant le carnaval, lequel aura lieu début mars.

« Nous sommes toujours révulsés lorsque quelqu’un associe les crimes commis par les nazis à des choses de la vie quotidienne. La Shoah est un sujet très sensible pour la communauté juive dans le monde entier et pour tous ceux qui ont souffert de cette barbarie, » déclarait dimanche la Fédération juive de Sao Paulo dimanche.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, à gauche, accompagné de son vice-président Hamilton Mourao, à Brasilia, capitale du Brésil, le lundi 7 janvier 2019. (Crédit : AP / Eraldo Peres)

Le président de l’école de samba s’est excusé par téléphone auprès de représentants officiels juifs, d’après la fédération.

« Il s’agissait d’un comportement isolé d’un membre qui a saisi l’occasion pour se faire de la pub. Nous avons déjà pris les mesures nécessaires pour empêcher que cela se reproduise, » a fait savoir le directeur de l’école.

Le danseur grimé en nazi dansait dans un espace destiné à l’un des chars de l’école, ce qui pourrait laissait entendre que ce dernier portera un message critique à l’encontre de la société et du monde politique brésiliens. Le thème choisi par Aguia de Ouro pour le défile de cette année s’intitule : « Brésil, il faut que je te parle ! Qu’est-ce que c’est que ce pays ? »

Les chars controversés impliquant les Juifs et la Shoah ne sont pas rares aux carnavals de Rio et de Sao Paulo. La plupart du temps, les responsables de la communauté juive parviennent à faire retirer les personnages et symboles antisémites avant les défilés, que suivent à la télé des milliards de personnes dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...