Brésil : Un politicien d’origine juive suscite la controverse
Rechercher

Brésil : Un politicien d’origine juive suscite la controverse

Le ministre de l'Education brésilien, Abraham Weintraub, d'origine juive, a indigné les groupes juifs en comparant l'enquête sur les alliés de Bolsonaro à la nuit de Cristal

Le ministre de l'Education brésilien Abraham Weintraub lors de sa cérémonie de prestation de serment à Brasilia, au Brésil, le 9 avril 2019 (Crédit : AP/Eraldo Peres)
Le ministre de l'Education brésilien Abraham Weintraub lors de sa cérémonie de prestation de serment à Brasilia, au Brésil, le 9 avril 2019 (Crédit : AP/Eraldo Peres)

JTA — Le ministre de l’Education du Brésil s’est attiré les critiques en comparant les raids de la police qui ciblent les alliés du président du pays à la Nuit de Cristal.

« Aujourd’hui a été la journée de l’infamie, de la honte nationale, et cette journée sera remémorée comme ayant été la nuit brésilienne de Cristal », a écrit sur Twitter Abraham Weintraub, dont les grands-parents paternels juifs avaient fui les nazis.

« Ils ont profané nos maisons et ils nous étouffent. Savez-vous ce que va dire la grande presse oligarque/socialiste ? SIEG HEIL ! », a continué le ministre dans sa publication de mercredi, ajoutant une photo montrant le boycott des commerces juifs en Allemagne, en 1933.

La nuit de Cristal est un pogrom nazi qui a eu lieu en 1938 et qui est considéré comme un signe précurseur de la Shoah.

Mercredi, la police fédérale brésilienne a émis des mandats de perquisition et de saisie contre plusieurs alliés du président Jair Bolsonaro dans le cadre d’une enquête qui concerne des menaces proférées à l’encontre de ministres, ainsi que la propagation d’infox.

Jeudi, Weintraub a écrit un second tweet au sujet des opérations, y incluant le cliché célèbre d’un enfant levant les mains dans le ghetto de Varsovie, en 1943.

Weintraub est le fils d’une mère catholique et d’un père juif dont la famille a été assassinée dans les camps de concentration. Il est habituellement considéré comme étant Juif – à tort – en raison de son nom mais il ne s’identifie pas lui-même comme Juif.

Les groupes juifs ont critiqué ses propos.

« La comparaison est totalement déraisonnable et malvenue en minimisant de manière inacceptable les événements terribles qui ont marqué le début de la marche nazie qui aura résulté dans la mort de six millions de Juifs, ainsi que de personnes appartenant à d’autres minorités », a déclaré Fernando Lottenberg, président de la confédération israélite brésilienne.

« Ca suffit ! Faire de manière répétée la Shoah d’une arme, comme le font les responsables du gouvernement brésilien, est profondément offensant pour les Juifs du monde et c’est une insulte pour les victimes et les survivants du terrorisme nazi. Cela doit s’arrêter immédiatement », a écrit sur Twitter l’AJC (American Jewish Committee).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...