Rechercher

Cisjordanie : Des véhicules palestiniens vandalisés par des extrémistes juifs

Des pneus ont été crevés et des graffitis, notamment des étoiles de David, ont été dessinés sur des véhicules à Qira ; les violences des extrémistes juifs sont en hausse

Une voiture vandalisée dans le village palestinien de Qira, en Cisjordanie, le 23 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)
Une voiture vandalisée dans le village palestinien de Qira, en Cisjordanie, le 23 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)

Plusieurs véhicules ont été vandalisés dans le village de Qira, situé dans le nord de la Cisjordanie, dans la nuit de samedi, a annoncé la police dimanche matin dans un contexte de recrudescence des attaques commises par des Juifs extrémistes.

Des graffitis sous forme d’étoile de David, ainsi que des slogans appelant à mettre un terme aux ordonnances administratives – ces ordonnances permettent à des suspects d’être placés en détention sans inculpation préalable – ont été dessinés sur les véhicules. Les pneus d’un certain nombre de voitures ont été crevés.

La police a indiqué que les forces de sécurité se rendraient sur les lieux pour collecter des éléments susceptibles d’identifier les vandales.

Ce genre d’actes perpétrés contre les Palestiniens et les forces israéliennes de sécurité est généralement désigné sous le nom d’attaques du « Prix à payer », leurs auteurs affirmant qu’elles viennent répondre à des violences palestiniennes ou à des politiques gouvernementales considérées comme hostiles au mouvement pro-implantation.

Ces attaques visent notamment le recours à la détention administrative, qui permet aux autorités israéliennes d’appréhender des individus qui présenteraient une menace imminente sans mise en examen préalable ou autre forme de procès.

De plus, les arrestations de ces extrémistes juifs sont excessivement rares. Les groupes de défense des droits de l’Homme déplorent un très faible nombre de condamnations, – la majorité des charges retenues dans ce type de dossier étant finalement abandonnées.

Une voiture vandalisée dans le village de Qira, en Cisjordanie, le 23 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)

Ces derniers mois, des responsables du Shin Bet ont mis en garde contre une hausse de 50 % des violences commises par les extrémistes juifs.

Ces actes de vandalisme perpétrés à Qira surviennent quelques jours après l’agression violente de Palestiniens et de militants de gauche dans le village de Burin, en Cisjordanie, qui ont été attaqués à l’aide de bâtons et de pierres. Six personnes ont été blessées et une voiture a été incendiée.

Commentant cette attaque commise à Burin, le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev a dit, dimanche, qu’il s’agissait de « l’action organisée d’un groupe terroriste ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...