Rechercher

Cisjordanie : Une septuagénaire palestinienne tuée par un automobiliste israélien

Le Hamas a dit qu'Israël devrait en "payer le prix" ; le conducteur, qui a rapporté les faits à la police, a confié avoir eu peur de s'arrêter après l'accident

Des ambulances sur les lieux d'un dépit de fuite apparent sur la Route 60 après de la ville de Sinjil, en Cisjordanie, le 24 décembre 2021. (Capture d'écran :  Twitter)
Des ambulances sur les lieux d'un dépit de fuite apparent sur la Route 60 après de la ville de Sinjil, en Cisjordanie, le 24 décembre 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Une Palestinienne a été tuée après un délit de fuite présumé aux abords de Ramallah, vendredi matin. Ghadeer Masalmah, 70 ans, a été renversée par un Israélien sur la Route 60 aux abords de la ville de Sinjil, en Cisjordanie. Les secours du Magen David Adom ont indiqué que la femme ne présentait plus aucun signe de vie lors de leur arrivée.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a fait savoir que les militaires et les habitants d’implantation israéliennes « paieraient le prix » de cet accident.

L’homme qui a renversé Masalmah a continué à conduire jusqu’à l’implantation de Siloh et il a fait part de l’accident à la police. Il a été brièvement interrogé par les agents et son véhicule a été immobilisé le temps de l’enquête, ont indiqué les forces de l’ordre.

Il a expliqué qu’il avait eu peur de s’arrêter aux abords de la ville de Cisjordanie suite à l’accident. Libéré, il a été convoqué en vue d’un complément d’enquête.

La dépouille de Masalmah a été prise en charge par le Croissant rouge palestinien avant ses funérailles qui ont eu lieu quelques heures plus tard.

La mort de la septuagénaire a été qualifiée de « nouveau crime » par le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem.

« L’escalade du terrorisme des colons contre notre population, en Cisjordanie, se heurtera nécessairement à l’escalade de nos actions de résistance et l’armée d’occupation et les colons paieront le prix de ces crimes », a dit Qassem dans un communiqué qui a été retransmis par les médias palestiniens.

« Des actions sur le terrain et une résistance authentique peuvent mettre un terme au terrorisme commis par les habitants d’implantation », a-t-il continué.

« Continuer la résistance sous toutes ses formes, et en particulier la résistance armée, est la réponse pratique et réelle à apporter aux crimes de l’occupation et des résidents d’implantation », a dit le groupe terroriste dans un autre communiqué.

Des dizaines de Palestiniens ont pris part aux funérailles de Masalmah, à Sijnil.

Ces paroles du groupe terroriste du Hamas surviennent dans un contexte de recrudescence des attentats palestiniens avec notamment une fusillade meurtrière qui a été commise par un membre du Hamas.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

Mais il y a eu aussi une hausse du nombre d’actes de violences perpétrés par des Israéliens à l’encontre de Palestiniens.

La semaine dernière, des terroristes palestiniens ont ouvert le feu en direction d’un véhicule qui transportait les étudiants d’une yeshiva – une école religieuse – qui avait été illégalement construite à Homesh, tuant Yehuda Dimentman et blessant deux autres personnes.

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté les auteurs présumés des coups de feu dans une série de raids et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet ont fait savoir que la cellule terroriste impliquée dans cette attaque appartenait au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...