Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Concert controversé : Washington accuse à son tour Roger Waters « d’antisémitisme »

Le département d'État a déclaré que le récent spectacle de l'ex-leader des Pink Floyd "contenait des images profondément offensantes pour le peuple juif et minimisait la Shoah"

Roger Waters lors d'un concert au United Center de Chicago, le 26 juillet 2022. (Crédit : Rob Grabowski/Invision/AP)
Roger Waters lors d'un concert au United Center de Chicago, le 26 juillet 2022. (Crédit : Rob Grabowski/Invision/AP)

Washington s’est joint mardi aux accusations d’antisémitisme visant l’ex-membre du groupe Pink Floyd, Roger Waters, qui a arboré une tenue évoquant celle d’un officier SS lors d’un concert en mai à Berlin en Allemagne.

La police berlinoise a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête « sur des soupçons d’incitation à la haine » à la suite de plaintes « car les vêtements portés sur scène sont susceptibles de glorifier ou de justifier le régime national-socialiste et de troubler l’ordre public ».

Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, le chanteur apparaît vêtu d’un long manteau noir marqué d’un symbole rappelant la croix gammée et de brassards rouges.

Plusieurs médias ont évoqué aussi des inscriptions, en lettres rouges sur un écran durant le concert, des noms d’Anne Frank et de Shireen Abu Akleh, journaliste palestino-américaine de la chaîne Al Jazeera tuée lors d’une opération israélienne en mai 2022.

Cette représentation « contenait des symboles profondément offensants pour le peuple juif et qui minimisaient la Shoah », a fustigé le département d’État américain.

« Ce n’est pas la première fois que l’artiste en question utilise des éléments antisémites pour dénigrer les Juifs », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Roger Waters, 79 ans, s’est aussi illustré ces dernières années par la défense des actions de boycott des produits israéliens.

Roger Waters sur scène à Berlin, en mai 2023. (Crédit : Capture d’écran Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Le chanteur et compositeur a de son côté accusé ses détracteurs de « mauvaise foi« .

« Les aspects de mon concert qui ont été mis en cause constituent clairement un message contre le fascisme, l’injustice et le sectarisme sous toutes ses formes et toute tentative d’y voir autre chose est malhonnête, a-t-il assuré dans un message publié vendredi soir sur ses comptes Instagram et Twitter.

L’ex-Pink Floyd a aussi suscité la polémique récemment en assurant qu’il n’était « pas vrai que l’invasion russe de l’Ukraine ait été non provoquée ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.