Dépenses militaires : la France rétrograde en 6ème place, derrière l’Inde
Rechercher

Dépenses militaires : la France rétrograde en 6ème place, derrière l’Inde

Les États-Unis restent, de très loin, le pays qui dépense le plus dans ce domaine, selon un rapport du SIPRI

Soldats français devant l'Arc de Triomphe et la flamme du Soldat Inconnu pendant une cérémonie commémorant le 71e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre Mondiale, à Paris, le 8 mais 2016. (Crédit : AFP/Lionel Bonaventure)
Soldats français devant l'Arc de Triomphe et la flamme du Soldat Inconnu pendant une cérémonie commémorant le 71e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre Mondiale, à Paris, le 8 mais 2016. (Crédit : AFP/Lionel Bonaventure)

La France a perdu en 2017, au profit de l’Inde, sa cinquième place au classement mondial des dépenses militaires, selon un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

La France a consacré l’année dernière 57,8 milliards de dollars à sa défense, soit 2,3 % de son PIB, un niveau insuffisant pour maintenir son rang face à une Inde qui s’arme à marche forcée.

Pour Aude Fleurant, responsable du programme des armements au Sipri, les dépenses françaises « ont décru de 1,9% [sur un an], ce qui n’est pas énorme. En revanche, l’Inde croît très rapidement ».

L’Inde, qui avait le sixième budget défense en 2016, s’octroie donc la cinquième place en 2017, après une hausse de 5,5 % de ses dépenses sur un an. Celles-ci ont même quasiment doublé depuis 2008, portées par une « perception croissante de la menace », explique Aude Fleurant.

Face à la montée en puissance de la Chine sur le continent asiatique, l’Inde s’est lancée dans un grand programme de modernisation de son armée, à l’équipement insuffisant et souvent obsolète. Elle compte y injecter au total plus de 100 milliards de dollars.

Le gouvernement français a, lui, décidé en juillet de procéder à une coupe de 850 millions d’euros dans les programmes d’équipements des armées, sur fond d’effort budgétaire global.

Les calculs du Sipri sont toutefois à mettre en perspective avec ceux annoncés par le ministère de la Défense, car ils prennent en compte les dépenses de la gendarmerie, pourtant rattachée au ministère de l’Intérieur depuis 2009.

Le gouvernement français a porté l’objectif des dépenses de défense à 2% du PIB en 2025, soit 50 milliards d’euros, contre 34,2 milliards cette année.

Sur l’ensemble de l’année 2017, les dépenses militaires mondiales se sont élevées à 1.739 milliards de dollars, une hausse de 1,1 % sur un an.

Les États-Unis restent le pays qui dépense le plus, de très loin. Leur budget, de 610 milliards de dollars, représente plus d’un tiers des dépenses militaires dans le monde, loin devant la Chine (13 % des dépenses militaires, à 228 milliards selon une estimation Sipri) et l’Arabie Saoudite (4 % à 69,4 milliards).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...