Deri : les mouvements réformés ne représentent “pas notre judaïsme”
Rechercher

Deri : les mouvements réformés ne représentent “pas notre judaïsme”

“Nous ne les laisserons pas détruire ce que nous avons construit depuis 2 000 ans”, a déclaré le président du parti Shas

Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri arrive à une session spéciale de la Knesset pour Yom Yeroushalayim, le 1er juin 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri arrive à une session spéciale de la Knesset pour Yom Yeroushalayim, le 1er juin 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, qui préside également le parti ultra-orthodoxe Shas, a été interrogé lundi par les députés pendant une session de questions au gouvernement. Il a déclaré qu’il ne considérait pas les juifs réformés comme de vrais membres de sa religion.

« Je suis d’accord avec vous, les juifs réformés et conservateurs sont nos frères, mais je pense qu’ils causent des dégâts terribles au judaïsme », a déclaré le ministre après une question du député Elazar Stern (Union sioniste), qui lui a demandé s’il se sentait bien à l’idée de repousser des juifs.

Deri a raconté avoir entendu parler de juifs qui s’étaient rencontrés pendant Yom Kippour, jour où les juifs religieux s’abstiennent de boire et de manger et où les routes de la plupart du pays sont vides de voiture, avec « un trampoline, des boissons et de la nourriture pour les enfants, où les gens sont venus en voitures. »

« C’est le judaïsme que nous voulons garder ? Ce n’est pas notre judaïsme », a-t-il déclaré, avant de demander s’ils priaient au mur Occidental, où des juifs non orthodoxes luttent contre l’establishment ultra-orthodoxe pour des droits religieux plus importants.

« C’est un débat idéologique, politique. Nous ne les laisserons pas détruire ce que nous avons construit depuis 2 000 ans. »

Des militants juifs libéraux entrent au mur Occidental avec des rouleaux de Torah, le 2 novembre 2016. (Crédit : autorisation)
Des militants juifs libéraux entrent au mur Occidental avec des rouleaux de Torah, le 2 novembre 2016. (Crédit : autorisation)

En tant que ministre de l’Intérieur, Deri a la responsabilité de décider quels juifs peuvent immigrer en Israël dans le cadre de la loi du retour, et qui peut participer aux évènements du cycle de la vie, comme les mariages.

Lui et d’autres politiques ultra-orthodoxes ont juré de ne pas reconnaitre la communauté juive réformée et ont fait pression contre un projet de création d’une section de prière égalitaire au mur Occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...