Des centaines de milliers de personnes en Galilée pour fêter Lag BaOmer
Rechercher

Des centaines de milliers de personnes en Galilée pour fêter Lag BaOmer

La fête commémore la mort du rabbin Shimon Bar Yohai, sage du Talmud, près de sa tombe au mont Meron

Des centaines de milliers d’Israéliens ont afflué samedi soir vers le mont Meron, dans le nord de la Galilée, pour un pèlerinage et un festival de feux de joie et de prières pour rendre hommage au rabbin Shimon Bar Yohai, célèbre sage du Talmud.

L’évènement, qui a lieu au soir de la fête de Lag BaOmer, est l’un des plus grands rassemblements annuels en Israël, attirant majoritairement des Juifs ultra-orthodoxes.

Pour l’occasion, 550 000 litres d’eau, 20 tonnes de légumes et 45 000 gâteaux ont été distribués, selon le site d’information Ynet.

Les festivités ont débuté samedi soir avec l’allumage de 22 grands feux de joie, une cérémonie à laquelle ont assisté des dizaines de milliers de personnes, dont le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, le chef de la police, Roni Alsheich, et le ministre des Affaires religieuses, David Azoulay.

La cérémonie n’était accessible que par des transports publics, notamment par des lignes de bus mises en place spécialement pour l’occasion depuis les grandes villes religieuses et les grands centres de population. La police avait indiqué que toutes les routes menant à la région étaient fermées aux véhicules privés, notamment les routes 86, 866 et 886. La route 85 devrait être fermée dimanche.

Lag BaOmer est une fête cruciale de la tradition juive mystique. Cette date serait celle de la mort de Bar Yohai au deuxième siècle, et également du jour où il a transmis pour la première fois le texte des travaux mystiques juifs fondamentaux, le Zohar. La tombe de Bar Yohai est à Meron.

Les universitaires pensent que le Zohar a été rassemblé et publié au 13e siècle en Espagne, mais que le texte lui -même, structuré comme une interprétation mystique de chaque paracha de la Torah, est l’œuvre de Bar Yohai, et provient probablement d’anciennes traditions orales.

Cette année, l’évènement a été l’occasion d’un désaccord de calendrier entre le grand rabbinat d’Israël et de nombreux groupes hassidiques qui gèrent le pèlerinage annuel.

Le rabbinat a récemment décidé de décaler de dimanche à lundi la fête de Lag BaOmer, pour empêcher que le Shabbat ne soit profané par le voyage à Meron ou vers d’autres feux de joie.

La décision de reporter la fête signifie que les écoles publiques ont décalé leur jour de vacances de dimanche à lundi, irritant de nombreux parents et entraînant des appels à maintenir la fête à dimanche.

Les groupes hassidiques ont eux aussi rejeté ce projet. Lag BaOmer, qui est le « 33e jour du mois d’Omer », est un jour qui a lieu pendant les sept semaines entre Pessah et Shavouot et n’est pas considéré comme un jour de deuil pour les étudiants du rabbin Akiva, le professeur de Bar Yohai, qui, selon la tradition, est mort de la peste pendant cette période. La période précédant et suivant Lag BaOmer est ainsi traditionnellement un moment où les célébrations publiques sont évitées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...