Des parents furieux demandent à la Haute cour de se prononcer sur le report de Lag BaOmer
Rechercher

Des parents furieux demandent à la Haute cour de se prononcer sur le report de Lag BaOmer

Après le déplacement de la fête en raison de craintes liées au respect du Shabbat, les parents demandent l’annulation de la décision ou la mise en place de 2 jours de vacances

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des juifs ultra-orthodoxes près d'un feu de joie pendant Lag BaOmer, dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, le 25 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des juifs ultra-orthodoxes près d'un feu de joie pendant Lag BaOmer, dans le quartier Mea Shearim de Jérusalem, le 25 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un groupe de parents a présenté lundi à la Haute cour de Justice une demande contre la décision du ministère de l’Education de déplacer la journée sans école de Lag BaOmer du 14 mai au lendemain.

Lag BaOmer, qui commence officiellement samedi 13 mai au soir, est traditionnellement marqué par des feux de joie. La fête commémore la mort d’un sage du 2e siècle, le rabbin Shimon Bar Yohai.

Craignant que certains ne profanent Shabbat en commençant à préparer ou à allumer des feux avant le coucher du soleil samedi, le ministère de l’Education a décidé le mois dernier de déplacer la journée de fermeture des écoles de dimanche à lundi.

La décision, prise seulement trois semaines avant la date prévue, a irrité beaucoup de parents dont les projets de vacances ou de travail ont été bouleversés.

De plus, cette décision entraîne le report d’examens qui auraient dû avoir lieu lundi, touchant ainsi de nombreux élèves.

La députée de l'Union sioniste Ayelet Nahmias-Verbin. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
La députée de l’Union sioniste Ayelet Nahmias-Verbin. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Dix-huit parents, dont la députée de l’Union sioniste Ayelet Nahmias-Verbin, ont soumis la demande, qui propose deux solutions : déplacer à dimanche le jour férié pour les écoles comme il était initialement prévu, ou fermer les écoles dimanche et lundi.

Les rabbins ultra-orthodoxes ont annoncé qu’ils célèbreraient la fête selon la date prévue par le calendrier hébraïque.

Des associations de défense de l’environnement ont prévenu que le changement de date de Lag BaOmer impacterait la qualité de l’air en Israël, avec les deux soirs de feux de joie au lieu d’un seul.

Tout en reconnaissant le désagrément causé à certains, le ministère de l’Education a indiqué que la décision avait été prise en coordination avec les enseignants suite à une demande du grand rabbinat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...