Des chiens thérapeutes pour réconforter les proches des victimes de Surfside
Rechercher

Des chiens thérapeutes pour réconforter les proches des victimes de Surfside

Parmi les volontaires venus de tous les États-Unis pour aider, figure le groupe United Cajun Navy, qui a demandé à ses membres d'amener des chiens de soutien émotionnel

Jay Harris, bénévole de United Cajun Navy, nourrit les chiens qu'il a amenés pour la thérapie à Surfside, en Floride, le 28 juin 2021. (Crédit : Chris STEIN / AFP)
Jay Harris, bénévole de United Cajun Navy, nourrit les chiens qu'il a amenés pour la thérapie à Surfside, en Floride, le 28 juin 2021. (Crédit : Chris STEIN / AFP)

Non loin des décombres de l’immeuble qui s’est effondré en Floride, Patrick Williamson est assis aux côtés de Gracie, son berger allemand. La chienne l’a aidé à surmonter son traumatisme après son passage au sein de l’armée américaine en Irak, et il espère qu’elle pourra réconforter les proches des personnes disparues dans le drame.

Gracie, cinq ans, « me donne l’opportunité de vivre une meilleure vie », dit M. Williamson à l’AFP. « Ma philosophie, c’est que si elle peut faire ça pour moi, elle peut le faire pour quelqu’un d’autre. »

Les autorités sont toujours sans nouvelles de 150 personnes après l’effondrement la semaine dernière, en pleine nuit, de l’immeuble de 12 étages à Surfside, près de Miami. Onze personnes sont mortes, selon un bilan encore provisoire.

Les secouristes s’affairent nuit et jour pour tenter de trouver d’éventuels survivants, même si l’espoir s’amenuise.

Des ingénieurs et des spécialistes sont aussi venus d’Israël et du Mexique. Surfside, où se côtoient grands immeubles et bungalows aux couleurs pastel, est transformée par les routes fermées et les checkpoints qui accueillent maintenant les arrivants.

Les rues sont vides, et le silence n’est percé que par les convois de voitures de police et les bus transportant les familles de victimes.

Parmi les volontaires venus de tous les États-Unis pour aider, figure le groupe United Cajun Navy, qui a demandé à ses membres d’amener des chiens de soutien émotionnel.

« Vous commencez à caresser un chien, une conversation se déroule et ça soulage », affirme Jay Harris, un entraîneur de chiens qui a amené quatre de ces bêtes, dont trois caniches.

« Ça aide vraiment avec le stress », ajoute-t-il.

Plus que de la nourriture

Le groupe Cajun Navy est connu pour son aide après les tempêtes ; mais sa directrice exécutive Jennifer Toby affirme que lorsque l’ouragan Harvey a ravagé le Texas et la Louisiane, elle s’est rendu compte qu’aider les victimes impliquait de leur fournir plus que de la nourriture ou des couvertures.

Patrick Williamson, bénévole de United Cajun Navy, joue avec son chien Gracie à Surfside, en Floride, le 28 juin 2021. (Crédit : Chris STEIN / AFP)

« Quand des villes entières sont détruites et que des gens sont dans des refuges pendant des semaines, c’est vraiment bien qu’il y ait des animaux de soutien psychologique », dit-elle à l’AFP.

Toney Wade, un vétéran des opérations de secours à travers le monde, est venu de Louisiane avec Hoeder, son berger belge malinois, qui est spécialisé dans la recherche des victimes de noyade et a un jour retrouvé les restes d’un corps calciné.

Sur le site du drame, il y a assez de secouristes et d’unités cynophiles pour tenter de passer les ruines au peigne fin.

M. Wade s’est donc mis à l’abri de la menace d’une des nombreuses averses qui ont ralenti les secours, en espérant que Hoeder puisse apporter du réconfort à ceux qui en auraient besoin.

« Les chiens vous donnent de l’amour pur, rien de moins », affirme M. Wade, qui est commandant du Cajun Coast Search and Rescue, un autre groupe de volontaires.

Une visite à des familles de personnes disparues a été organisée lundi. Au centre communautaire de Surfside, une proche de victime a accouru vers Gracie, la chienne de Patrick Williamson, partageant un moment avec elle les larmes aux yeux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...