Des enfants palestiniens de Gaza découvrent Jérusalem pour la première fois
Rechercher

Des enfants palestiniens de Gaza découvrent Jérusalem pour la première fois

Quelque 91 enfants, âgés de 8 à 14 ans, ont passé la frontière entre Gaza et Israël pour se rendre à Jérusalem, selon l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens

Des enfants palestiniens de la bande de Gaza posent pour une photo dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu'ils visitent la ville pour la première fois dans le cadre d'un programme d'échange dirigé par L'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)
Des enfants palestiniens de la bande de Gaza posent pour une photo dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu'ils visitent la ville pour la première fois dans le cadre d'un programme d'échange dirigé par L'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)

Des dizaines d’enfants palestiniens de la bande de Gaza ont pu visiter dimanche Jérusalem pour la première fois de leur vie dans le cadre d’un programme d’échange dirigé par une agence de l’ONU, a constaté un journaliste de l’AFP.

Quelque 91 enfants, âgés de 8 à 14 ans, ont passé la frontière entre Gaza et Israël pour se rendre à Jérusalem, selon l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).

Les enfants ont visité le mont du Temple, troisième lieu saint de l’islam et l’église du Saint Sépulcre – site le plus saint du christianisme car c’est là que, selon la tradition chrétienne, le Christ a été crucifié avant d’être mis au tombeau et de ressusciter -, deux sites situés dans la vieille ville de Jérusalem.

La majorité des enfants qui ont participé à cette visite n’ont jamais été à Jérusalem située à 75 kilomètres environ de la bande de Gaza, selon le directeur des opérations de l’UNRWA en Cisjordanie, Scott Anderson.

Les enfants ont pris des photos et prié au mont du Temple, selon le journaliste de l’AFP.

« Ils étaient fous de joie », a raconté M. Anderson.

Un garçon palestinien de la bande de Gaza prend une photo dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu'il visite la ville pour la première fois dans le cadre d'un programme d'échange dirigé par l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)
Un garçon palestinien de la bande de Gaza prend une photo dans le complexe de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu’il visite la ville pour la première fois dans le cadre d’un programme d’échange dirigé par l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)

Le groupe va visiter plusieurs villes de Cisjordanie avant de rentrer vendredi dans la bande de Gaza.

Les habitants de la bande de Gaza ont besoin d’autorisations d’Israël pour se rendre en Cisjordanie et à Jérusalem.

Le mouvement terroriste palestinien du Hamas a pris le pouvoir par la force en juin 2007 à Gaza, arrachant le contrôle du territoire palestinien aux forces du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui contrôle la Cisjordanie.

Après ce coup de force, Israël a imposé un blocus à la bande de Gaza.

Depuis 2013, l’Egypte, le seul autre pays avec lequel Gaza partage une frontière, a presque complètement fermé son point de passage avec la bande de Gaza et détruit des centaines de tunnels de contrebande et d’attaque, qui constituaient une bouée de sauvetage vitale pour l’économie tout en étant utilisé par le Hamas pour faire passer des armes.

La bande de Gaza est un territoire étroit – à peine 40 km de long et 10 km de large – coincé entre Israël, l’Egypte et la Méditerranée orientale.

Dans un rapport publié en 2012, l’ONU prédisait que l’enclave palestinienne deviendrait « invivable » d’ici 2020 si rien n’était fait pour alléger le blocus.

Selon l’UNRWA, le programme d’échange a permis aussi à 38 enfants de Cisjordanie de visiter la bande de Gaza il y a quelques semaines.

Une fille palestinienne de la bande de Gaza prend un selfie à l'extérieur du Dôme du Rocher près de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu'elle visite la ville pour la première fois dans le cadre d'un programme d'échange dirigé par l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)
Une fille palestinienne de la bande de Gaza prend un selfie à l’extérieur du Dôme du Rocher près de la mosquée Al-Aqsa dans la Vieille Ville de Jérusalem le 20 août 2017 alors qu’elle visite la ville pour la première fois dans le cadre d’un programme d’échange dirigé par l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens. (Crédit : AFP / AHMAD GHARABLI)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...