Des graffitis antisémites tagués sur 3 institutions juives en Ukraine
Rechercher

Des graffitis antisémites tagués sur 3 institutions juives en Ukraine

Les mots "Célébrons l'Holocauste" ont été peints sur le musée de la Shoah d'Odessa, en guise de vœux de Noël

La synagogue Brodsky à Kiev, en Ukraine. (Crédit : CC BY-SA 3.0 Fedotto/Wikipedia)
La synagogue Brodsky à Kiev, en Ukraine. (Crédit : CC BY-SA 3.0 Fedotto/Wikipedia)

Des individus non-identifiés ont peint des graffitis antisémites sur trois institutions juives de la ville d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine.

Les mots « Célébrons l’Holocauste » ont été découverts lundi sur le portail du musée de la Shoah d’Odessa. La synagogue Brodsky avait été tagguée des mots « Les Juifs dehors, l’Ukraine aux Ukrainiens », sur la barrière extérieure.

Un symbole insultant a été taggué sur le portail adjacent au centre communautaire juif Beit Grand. Sur tous les lieux, le symbole du bataillon Azov, un régiment de la garde nationale ukrainienne qui a été créée après que la Russie a annexé la Crimée de l’Ukraine.

Le mois dernier, des injures antisémites ont été peintes sur le mur d’une organisation caritative juive, dans l’ouest de l’Ukraine.

Un graffiti en noir avait été découvert sur la façade extérieure de l’organisme Hesed Shpira, à Uzhgorod, qui est financé par l’American Jewish Joint Distribution Committe (JDC), selon une publication d’Eduard Dolinsky, directeur de l’Ukrainian Jewish Committtee sur Facebook.

Les institutions juives, les cimetières et les synagogues d’Ukraine ont fait l’objet d’une série d’actes de vandalisme et de menaces de mort ces derniers mois.

Ces incidents se sont produits dans le contexte d’un débat public clivant en Ukraine, sur les honneurs rendus aux nationalistes qui avaient incité à la haine contre les Juifs dans les années 1930 et 1940, et dont certains avaient activement collaboré avec les nazis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...