Des Juifs latino-américains félicitent le Guatemala pour son enseignement de la Shoah
Rechercher

Des Juifs latino-américains félicitent le Guatemala pour son enseignement de la Shoah

Le projet du ministre de l’Education guatémaltèque vise à enseigner aux enfants la diversité et la non-discrimination

Le président guatémaltèque Jimmy Morales (à droite) et son épouse Gilda Marroquin au Mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem le 28 novembre 2016 (Crédit : AFP / Gali Tibbon)
Le président guatémaltèque Jimmy Morales (à droite) et son épouse Gilda Marroquin au Mémorial de l'Holocauste Yad Vashem à Jérusalem le 28 novembre 2016 (Crédit : AFP / Gali Tibbon)

Des responsables juifs latino-américains ont félicité le ministre guatémaltèque de l’Education pour sa promotion de l’étude de l’Holocauste dans les écoles.

Le Congrès juif latino-américain et la communauté juive du pays ont tous deux salué les efforts d’Oscar Hugo Lopez pour promouvoir des programmes visant à sensibiliser sur l’impact de l’Holocauste grâce à l’éducation, ainsi que son investissement dans l’éradication de toutes les formes de violence dans les écoles du pays.

« À quelques jours de la Journée internationale de la commémoration de l’Holocauste, nous reconnaissons le récent travail du ministère de l’Education qui permettra, par l’étude de la Shoah, d’éduquer les enfants du Guatemala sur la diversité, la non-discrimination et la prévention des génocides », a déclaré Ariel Seidler, de la branche régionale du Congrès juif mondial.

Lopez a remercié les responsables juifs et a confirmé l’intention de son ministère de poursuivre la mise en œuvre du projet éducatif, qui vise à donner aux jeunes les moyens d’élever leur voix contre toutes les formes de violence grâce à l’éducation.

Le WJC a également félicité Rebeca Permuth, une membre de la communauté juive locale, qui était en charge de la coordination du programme.

Depuis 2014, plusieurs activités ont été organisées dans les écoles à la suite de la lettre d’entente signée avec le gouvernement local lors d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur israélien et d’un survivant de l’Holocauste.

En juillet, le président guatémaltèque Jimmy Morales a décoré l’ambassadeur israélien sortant Moshe Bachar de l’Ordre de Quetzal du Grand Cross, le plus grand honneur du pays, en reconnaissance de sa contribution pour renforcer le dialogue politique entre la nation centraméricaine et l’État juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...