Des milliers de fidèles au mur Occidental pour Tisha BeAv
Rechercher
'Tisha Beav est aussi un rappel de la nécessité de rester unis'

Des milliers de fidèles au mur Occidental pour Tisha BeAv

"Je ne suis pas vraiment religieuse mais c'est important pour moi de venir ici pour cette commémoration, ce jour de deuil", a déclaré une Israélienne de 25 ans

Plusieurs milliers de fidèles juifs se sont rassemblés lundi soir devant le mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour marquer Tisha Beav, le 31 juillet 2017 (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
Plusieurs milliers de fidèles juifs se sont rassemblés lundi soir devant le mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour marquer Tisha Beav, le 31 juillet 2017 (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

Plusieurs milliers de fidèles juifs se sont rassemblés lundi soir devant le mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour marquer Tisha Beav, jour de deuil commémorant notamment la destruction des deux Temples juifs, a constaté une journaliste de l’AFP.

Il s’agissait du premier grand rassemblement juif dans la Vieille Ville, depuis les violences provoquées ces deux dernières semaines par la tentative de mise en place par Israël de nouvelles mesures de sécurité à l’entrée du mont du Temple après le meurtre de deux policiers israéliens le 14 juillet dernier.

Ces violences, qui avaient débuté le 16 juillet, ont fait six morts et des centaines de blessés dans des affrontements du côté palestinien et trois morts du côté israélien, poignardés par un terroriste palestinien à Halamish, au nord de Ramallah.

Des unités de police supplémentaires ont été mobilisées pour assurer la sécurité pendant les 24 heures de jeûne qui commençaient lundi soir et qui voient traditionnellement des milliers de juifs affluer devant le mur Occidental, a indiqué un porte-parole de la police.

Le mur Occidental est un mur de soutènement du second Temple juif, détruit par les Romains en l’an 70, qui se trouve en contrebas du mont du Temple, troisième lieu saint de l’islam et lieu le plus sacré du judaïsme.

Parmi les milliers de fidèles rassemblés se mêlaient des juifs non religieux et des juifs religieux, reconnaissables grâce aux kippas et aux chapeaux pour les hommes et aux vêtements longs pour les femmes, venus souvent accompagnés d’enfants en bas âge.

« Je ne suis pas vraiment religieuse mais c’est important pour moi de venir ici pour cette commémoration, ce jour de deuil », a expliqué à l’AFP Leora Kaufman, une Israélienne de 25 ans. « Tisha Beav est aussi un rappel de la nécessité de rester unis ».

Tisha Beav, littéralement le 9 (Tisha) du mois de Av dans le calendrier hébraïque, est le jour le plus funeste pour les juifs : c’est la date de la destruction de leurs deux Temples, par les Babyloniens en 587 avant J.-C. puis par les Romains en l’an 70, et de l’expulsion des juifs d’Espagne en 1492.

Les policiers se sont déployés en grand nombre à Jérusalem pour les prières et les événements liés à Tisha BeAv dans la ville.

Plusieurs routes menant à la Vieille Ville sont fermées, dont celles de Agron, Shlomo Hamelech, Hativat Yerushalayim, Sultan Suleiman et d’autres.

Les rues de la Vieille Ville seront fermées mardi matin afin que les dizaines de milliers de fidèles attendus puissent atteindre le mur Occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...