Des parents donnent les organes de leur fils soldat tué en Cisjordanie
Rechercher

Des parents donnent les organes de leur fils soldat tué en Cisjordanie

Binyamin Yakobovich est décédé dimanche ; son rein et son foie ont sauvé la vie d'un patient à l'hôpital Hadassah de Jérusalem

Binyamin Yakobovich (Crédit : Autorisation)
Binyamin Yakobovich (Crédit : Autorisation)

Le décès de l’agent de la police des frontières âgé de 20 ans, Binyamin Yakobovich, a également signifié une nouvelle vie pour un patient de l’hôpital Hassadah jérusalem d’Ein Kerem.

Le rein et le foie de Yakobovich ont été transplantés lundi chez un patient.

Cette transplantation est susceptible de lui avoir sauver la vie, ont précisé des responsables hospitaliers.

Yakobovich a été grièvement blessé dans une attaque palestinienne à la voiture bélier le 4 novembre à l’intersection de Halhoul près de Hébron en Cisjordanie. Les policiers ont abattu l’e terroriste.

Les médecins de l’hôpital Hadassah ont déclaré Yakobovich mort dimanche.

Ce décès a fait de l’agent de la police des frontières israélienne la 12e victimes en près de deux mois de vague de violence qui a vu des attaques quasi-quotidiennes au couteau et à la voiture bélier menées contre des Israéliens.

L’agent de police, qui a été pris dans les rangs de la police des frontières il y a un an et demi, a laissé derrière lui ses parents, son frère et ses deux sœurs.

Il a été inhumé lundi à 18 heures dans une section militaire du cimetière municipal de sa ville natale de Kiryat Ata, près de Haïfa.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...