Des rabbins appellent à « tout faire » pour contrer le nouveau gouvernement
Rechercher

Des rabbins appellent à « tout faire » pour contrer le nouveau gouvernement

Chaim Druckman, qui a signé le courrier écrit par des leaders nationalistes-religieux, rejette toute incitation à la violence ; Inquiétude du chef du Shin Bet

Le leader du parti Sioniste religieux Bezalel Smotrich et des manifestants contre le "gouvernement du changement" devant la maison de la députée de Yamina Ayelet Shaked, près de Tel Aviv, le 3 juin 2021. (Crédit :  Avshalom Sassoni/Flash90)
Le leader du parti Sioniste religieux Bezalel Smotrich et des manifestants contre le "gouvernement du changement" devant la maison de la députée de Yamina Ayelet Shaked, près de Tel Aviv, le 3 juin 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

D’influents rabbins nationalistes-religieux ont diffusé, samedi soir, une lettre ouverte appelant leurs partisans à « tout faire » pour écarter le dit « gouvernement du changement ».

Cet appel est survenu après la mise en garde – lors d’une rare déclaration – du chef de l’agence de sécurité du Shin Bet, inquiet face aux violences et aux incitations à la haine qui pourraient survenir lors de la formation du nouveau gouvernement. Il a solennellement demandé aux leaders communautaires d’apaiser les tensions.

Dans une nouvelle déclaration, samedi soir, le rabbin Chaim Druckman, l’un des signataires de la lettre, a rejeté l’idée que l’appel public lancé par les rabbins pouvait être interprété comme une incitation à la violence – une violence à laquelle il a dit lui-même être totalement opposé.

Le courrier – qui a été notamment signé par les rabbins Shlomo Aviner et Shmuel Eliyahu – disait : « Nous ne pouvons accepter cette nouvelle réalité où la formation d’un gouvernement, en Israël, nuira aux piliers les plus fondamentaux en termes de religion et d’État – ces piliers acceptés depuis l’établissement de l’État d’Israël jusqu’à aujourd’hui par tous les gouvernements successifs ».

Le rabbin Chaim Druckman pendant une interview avec la Douzième chaîne, le 4 mai 2021. (Capture d’écran : Douzième chaîne)

« Il n’y a aucun doute sur le fait que ce nouveau gouvernement sera aussi préjudiciable pour notre sécurité, qui est liée à notre existence même, dans la mesure où il va s’appuyer sur les partisans du terrorisme et qu’il comprendra des ministres qui exhortent la Cour pénale internationale à enquêter sur les officiers de l’armée israélienne pour crimes de guerre », a-t-il continué, se référant au parti islamiste Raam et au leader du parti du Meretz, Nitzan Horowitz, pour ses propos passés sur le tribunal de La Haye.

« La mise en place de ce gouvernement va totalement à l’encontre de la volonté du peuple, comme le montrent les résultats des élections passées. Nous devons essayer de tout faire pour empêcher la formation de ce gouvernement », poursuit la missive.

Druckman a ajouté dans une déclaration filmée qui a été diffusée samedi soir qu’il « n’y a pas d’incitations à la violence ici. »

« Il est inconcevable que [cette lettre] puisse être considérée comme un appel à la violence physique ou même verbale. Il faut empêcher la formation de ce gouvernement uniquement en utilisant des moyens démocratiques », a-t-il affirmé dans la séquence.

Samedi, le chef du Shin Bet, Nadav Argaman, s’est alarmé face aux incitations à la violence et aux discours de haine qui ne cessent de se multiplier sur les réseaux sociaux, disant qu’ils risquaient de donner lieu à des violences politiques et ce, alors même que la coalition cherchant à écarter du pouvoir le Premier ministre Benjamin Netanyahu pourrait prêter serment.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...