Des vétérans israéliens de l’Armée rouge défilent pour le Jour de la Victoire
Rechercher

Des vétérans israéliens de l’Armée rouge défilent pour le Jour de la Victoire

Des centaines de personnes ont participé à la parade pour célébrer la victoire contre les Nazis pendant la Deuxième guerre mondiale

Vendredi, des vétérans de la Deuxième guerre mondiale sont descendus dans les rues de Haïfa aux côtés de centaines de membres de leurs familles et d’autres participants pour célébrer la défaite de l’Allemagne nazie par les forces alliées il y a 74 ans.

Le Jour de la Victoire est célébré le 9 mai en Russie, c’est la fête laïque la plus importante du pays, qui commémore les victoires et les pertes de l’Armée rouge soviétique pendant la Deuxième guerre mondiale.

Le vétérans ont défilé dans les rues de la ville israélienne du nord dans leurs uniformes militaires recouverts de médailles, alors que de nombreux manifestants portaient des fleurs et des pancartes avec des slogans en hébreu et en russe. Les participants ont agité des drapeaux d’Israël, de la Russie, d’anciens états de l’Union soviétique et d’autres pays qui ont combattu aux côtés des Alliés, dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Einat Kalisch Rotem, la maire d’Haïfa, s’est adressée aux participants et a écrit un message de soutien sur sa page Facebook.

« Soixante quatorze ans se sont écoulés depuis ce jour du printemps 1945 quand vous, nos chers vétérans, avez rendu au monde la paix et l’espoir qui avaient été pris et piétinés par le monstre nazi. Soixante quatorze fois, année après année, le monde vous dit ‘merci’, et ce n’est toujours pas suffisant », a-t-elle écrit.

Environ 1,5 millions de Juifs ont combattu dans les armées alliées, dont 500 000 dans l’Armée rouge, 550 000 dans l’armée américaine, 100 000 dans l’armée polonaise et 30 000 dans l’armée britannique, selon Yad Vashem.

Certains de ceux qui ont combattu dans l’Armée rouge ont servi à de très hauts niveaux de commandement. Environ 200 000 soldats juifs soviétiques sont tombés sur le champ de bataille ou ont été faits prisonniers en Allemagne. Ceux qui ont survécu ont bâti des familles et des carrières en Union soviétique, jusqu’à l’effondrement du régime communiste et beaucoup sont ensuite allés en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...