D’importants rabbins américains excluent officiellement les femmes des postes rabbiniques
Rechercher

D’importants rabbins américains excluent officiellement les femmes des postes rabbiniques

Le Rabbinical Council of America a adopté une résolution interdisant aux institutions orthodoxes d'ordonner et d'employer des femmes-rabbins

Des rabbins reconstructionnistes en 2013. Illustration. (Crédit : CRR/Communautés juives reconstructionnistes via JTA)
Des rabbins reconstructionnistes en 2013. Illustration. (Crédit : CRR/Communautés juives reconstructionnistes via JTA)

Le Rabbinical Council of America (RCA) a officiellement adopté une politique interdisant d’ordonner et d’employer des femmes rabbins.

Cette politique annoncée vendredi, a été adoptée, après un vote direct des membres du RCA, selon l’organisation.

La résolution stipule que : « Les membres du RCA employés par les institutions orthodoxes ne peuvent pas ordonner des femmes dans le rabbinat orthodoxe, quel que soit le titre utilisé ; ou embaucher ou ratifier l’embauche d’une femme dans une position rabbinique dans une institution orthodoxe ; ou autoriser le port d’un titre imdiquant que l’ordination rabbinique a été utilisée par un enseignant de Limudei Kodesh dans une institution orthodoxe.

« Cette résolution ne concerne pas des postes non-rabbiniques tels que Yoatzot Halacha (conseillerès de loi juive), chercheurs communautaires, le programme d’études supérieures du Talmud pour les femmes de la Yeshiva University , et les enseignants non-rabbiniques », a precisé la résolution. « Tant qu’aucun titre rabbinique ou titre comme ‘Maharat‘ n’est pas mentionné, et tant qu’il n’y a pas d’insinuation d’une ordination ou d’un statut rabbinique, cette résolution n’est pas applicable ».

Maharat est un acronyme qui signifie, leader féminine spirituelle juridique et de Torah. C’est une désignation accordée par la yeshiva Maharat, une institution pour femmes à Riverdale, New York, fondée par le rabbin Avi Weiss.

En 2010, après l’établissement de la yeshiva Maharat, le RCA a adopté une résolution sur les rôles communautaires des femmes qui déclarait que le RCA « réaffirme son attachement à l’éducation et à l’érudition des femmes en Torah aux plus hauts niveaux et au rôle de leadership approprié au sein de la communauté juive. Nous maintenons fermement que les innovations qui touchent la communauté dans son ensemble devrait être fait uniquement avec le large soutien du rabbinat orthodoxe et avec une base solide dans la Mesorah (tradition) éternelle du peuple juif ».

Une résolution a suivi en 2013 concernant la yeshiva Maharat, alors que cette dernière ordonnait son première contingent de Maharats, affirmait : « En raison de notre engagement susmentionné à la continuité sacrée, nous ne pouvons pas accepter ni l’ordination des femmes ni la reconnaissance des femmes en tant que membres du rabbinat orthodoxe, quel que soit le titre. Le RCA considère cet événement comme une violation de notre Mesorah (tradition) et regrette que la direction de l’école ait choisi une voie qui contredit les normes de notre communauté ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...