Documentaire : « Taam, ou le goût de la rue des Rosiers »
Rechercher

Documentaire : « Taam, ou le goût de la rue des Rosiers »

Sophie Bramly émerge le spectateur au cœur de ce quartier parisien, le Marais

Rue des rosiers dans le Marais à Paris (Crédit : Aschaf / Andrea Schaffer/Flickr/CC BY SA 2.0/Wikimedia communs)
Rue des rosiers dans le Marais à Paris (Crédit : Aschaf / Andrea Schaffer/Flickr/CC BY SA 2.0/Wikimedia communs)

Sophie Bramly est une photographe née en Tunisie qui a réalisé une partie de sa carrière en France et aux Etats-Unis.

Après des études d’arts graphiques à Paris, elle devient photographe. Elle travaille pour Paris Match, puis s’expatrie, dans les années 1980 à New York, en tant que correspondante. Elle y découvre la culture hip-hop et en tombe amoureuse. Ses clichés photographiques du mouvement hip-hop permettent de faire connaitre cette culture outre-Atlantique. Pendant ces années elle côtoie les grandes stars de l’époque telles que Run DMC, Afrika Bambaataa, Donald D et les Beastie Boys pour ne citer qu’eux.

En 1987, elle travaille pour le lancement de MTV Europe et créé sa propre émission « Yo ! » ou elle fait découvrir au continent européen la culture Hip-Hop grâce à des interviews. De retour en France, elle travaille avec plusieurs labels musicaux et sur différents projets mettant la femme au centre.

Depuis plusieurs mois, Sophie Bramly travaille à la production d’un documentaire sur la rue des Rosiers.

Delphine Horvilleur (Crédit : Jean-François Paga)
Delphine Horvilleur (Crédit : Jean-François Paga)

Ce documentaire intitulé « Taam, ou le goût de la rue des Rosiers » est disponible sur Viméo depuis le 5 septembre dernier.

Comprendre le dynamisme de cette rue, au cœur du marais, ou religieux juifs et communauté homosexuelle parisienne se côtoient quotidiennement, tel est l’un des objectifs de ce documentaire. « Il y a le ghetto juif, et il y a le ‘Gay To’ la ville gay, les deux s’entrecroisent », témoigne Michael Hadida.

« Ce quartier a le goût du judaïsme », explique de son côté le rabbin Delphine Horvilleur, interviewée par Sophie Bramly.

Ce documentaire, dont l’esthétisme des images permet aux spectateurs de se sentir immergés au cœur de cette rue, reste fidèle à la complexité de ce quartier et à sa beauté restée populaire malgré elle.

Bande-annonce « Taam, ou le goût de la rue des rosiers » de Sophie Bramly sur Vimeo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...