Egypte: des villageois refusant l’inhumation d’une victime du COVID-19 arrêtés
Rechercher

Egypte: des villageois refusant l’inhumation d’une victime du COVID-19 arrêtés

L'Egypte a officiellement déclaré 1 794 cas et 135 décès dus au nouveau coronavirus, et est l'un des pays les plus touchés du continent africain

Un volontaire portant un masque désinfecte un homme afin de lutter contre l'épidémie de COVID-19 dans le village de Shamma dans la province nord du delta du Nile de Menoufia en Egypte, le 1 avril 2020. (Photo par Mohamed el-Shahed / AFP)
Un volontaire portant un masque désinfecte un homme afin de lutter contre l'épidémie de COVID-19 dans le village de Shamma dans la province nord du delta du Nile de Menoufia en Egypte, le 1 avril 2020. (Photo par Mohamed el-Shahed / AFP)

Douze villageois ont été arrêtés samedi lors de heurts avec la police dans un village du nord-est de l’Egypte, où la population a refusé l’inhumation d’une femme morte du nouveau coronavirus, par crainte d’être contaminé, selon une source sécuritaire.

La victime, médecin de 65 ans, a finalement été inhumée samedi dans son caveau familial à Chobra al-Bahou, un village du Delta du Nil, après l’intervention des forces de l’ordre qui ont tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la population, a indiqué la source, sous couvert d’anonymat.

Des dizaines de villageois, inquiets d’être infectés par le cadavre, ont dans un premier temps protesté contre sa mise en terre.

A la suite de cette première déconvenue, la dépouille a été transférée par ambulance jusqu’au village voisin de Mit al-Alam, où les habitants ont également refusé de l’accueillir, avant d’être acheminée de nouveau jusqu’à Chobra al-Bahou.

De retour au village d’origine de la défunte, les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et arrêté 12 habitants, accusés de « sédition », pour permettre de procéder à l’enterrement du corps, a indiqué la source sécuritaire, sans fournir plus de précisions.

L’Egypte a officiellement déclaré 1 794 cas et 135 décès dus au nouveau coronavirus, et est l’un des pays les plus touchés du continent africain.

La défunte, médecin, avait été contaminée hors du cadre de ses fonctions, selon la source sécuritaire.

En première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus, le corps médical égyptien a enregistré 43 contaminations et trois décès, selon un communiqué du syndicat des médecins publié samedi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...