Ehud Barak à la tête d’InterCure, une firme de cannabis médical
Rechercher

Ehud Barak à la tête d’InterCure, une firme de cannabis médical

L'entreprise va engager l'ex-Premier ministre israélien pour diriger sa stratégie de croissance mondiale pour un emploi de 40 heures par mois rémunéré 10 000 dollars

L'ancien Premier ministre Ehud Barak assiste à une conférence marquant le 50ème anniversaire de la guerre des Six Jours, à l'Institut Ben Zvi de Jérusalem le 5 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
L'ancien Premier ministre Ehud Barak assiste à une conférence marquant le 50ème anniversaire de la guerre des Six Jours, à l'Institut Ben Zvi de Jérusalem le 5 juin 2017 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

L’ancien Premier ministre Ehud Barak va devenir le président de l’une des plus importantes firmes israéliennes spécialisées dans le cannabis médical et il dirigera sa stratégie mondiale de croissance, ont annoncé mardi l’entreprise et l’ex-politicien.

InterCure, une compagnie présente à la bourse israélienne et qui réfléchit aussi à lancer ses actions sur le marché du Nasdaq, est en train d’acheter l’entreprise de cannabis médical Canndock et changera son nom en Canndock Pharma.

Canndock est, depuis une décennie, une firme pionnière dans la recherche, dans la culture et dans la commercialisation du cannabis médical, selon un communiqué transmis par les médias en hébreu.

Barak, qui a été Premier ministre d’Israël entre 1999 et 2001, travaillera 40 heures par mois et sera rémunéré 10 000 dollars, a fait savoir le communiqué.

Un plant de cannabis. Illustration. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Il va également recevoir des stock-options d’une valeur de 5 % de l’entreprise, a ajouté le communiqué.

« Je suis heureux de rejoindre l’équipe de direction de la compagnie », a commenté Barak, qui a également été ministre de la Défense.

« Le cannabis médical a prouvé qu’il avait le potentiel nécessaire pour aider et améliorer la vie de nombreux malades partout dans le monde, et les pays occidentaux l’adoptent ou l’ont déjà adopté en tant que traitement médical reconnu ».

« J’ai l’intention d’amener Canndock Pharma à une position de leader mondial dans son secteur », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...