Israël en guerre - Jour 262

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Eitan Ziv, 74 ans, Tami Peleg Ziv, 72 ans, des vies mêlées à l’histoire de la nation

Assassinés dans leur maison, au kibboutz Kfar Aza, le 7 octobre 2023

Eitan Ziv et Tami Peleg Ziv, assassinés par des terroristes du Hamas dans leur maison au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Eitan Ziv et Tami Peleg Ziv, assassinés par des terroristes du Hamas dans leur maison au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Eitan Ziv, 74 ans, et Tami Peleg Ziv, 72 ans, ont été assassinés par des terroristes palestiniens du Hamas au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre.

Le couple a été enterré le 18 octobre dans le cimetière de Shfayim, bien que la famille ait exprimé le souhait de les réinhumer à l’avenir, plus près de leur maison qu’ils aimaient tant.

La famille n’était déjà pas étrangère à la perte d’un être cher. En 1973, le frère de Tami, le caporal Nimrod Greenberg, a été tué lors de la Guerre de Kippour, la veille de Simhat Torah. Et, le 7 octobre 2004, le jour de Simhat Torah, la fille de Tami, Einat Naor, a été assassinée lors d’un attentat terroriste contre des touristes israéliens dans le Sinaï.

Eitan (né Eitan Zeldin) laisse derrière lui ses filles, Nili et Naama, et Tami laisse derrière elle ses fils, Assif et Oz, et chacun avait plusieurs petits-enfants.

Eitan Ziv, assassiné par des terroristes du Hamas dans sa maison au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

La fille d’Eitan, Nili Zlotovsky, a déclaré que l’armée israélienne a considéré que le couple a été parmi les premiers tués dans le kibboutz. « Il semble qu’ils les aient surpris, qu’ils les aient atteints en premier, qu’ils aient forcé la fenêtre, qu’ils aient tiré dans la pièce. Mon père a quitté le mamad [la pièce sécurisée]. Il était là avec son arme, il s’est vraiment battu, a tiré au moins un chargeur. Mon père a été tué, son arme à la main. »

Eitan était un guide touristique bien connu dans la région de Shaar HaNegev, et un ancien officier de l’unité d’élite Sayeret Matkal. Ses amis et sa famille ont déclaré qu’il connaissait parfaitement l’histoire de la région, qu’il se consacrait à raconter les histoires des soldats israéliens tombés au champ d’honneur et qu’il croyait fermement à la préservation de la terre.

Dans une interview accordée à la station de radio 103FM, Nili a révélé que son père avait servi dans la Sayeret Matkal aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et qu’il faisait même partie de ceux qui ont aidé à le sortir de l’eau lors d’une opération dans le canal de Suez, bien qu’elle ait déclaré ne pas avoir eu de nouvelles du Premier ministre depuis la mort de son père.

Tami, originaire du kibboutz Zikim voisin et enfant de survivants de la Shoah, avait déménagé à Kfar Aza il y a plusieurs dizaines d’années et a travaillé pendant de nombreuses années dans l’épicerie locale. Sa famille a déclaré qu’elle aimait faire de la pâtisserie et qu’elle adorait les animaux. Elle avait été profondément touchée par la perte de son frère et de sa fille, mais avait choisi de continuer à vivre pleinement en leur mémoire.

Le fils de Tami, Oz Laor, a déclaré à Maariv que sa mère, son frère et lui s’étaient tous retrouvés le vendredi 6 octobre pour se rendre sur la tombe de sa sœur.

Tami Peleg Ziv assassinée par des terroristes du Hamas dans sa maison au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

« Nous avons parlé, nous avons plaisanté, nous nous sommes assis à un café du kibboutz Zikim, nous avons regardé l’océan, nous avons pris notre petit-déjeuner et nous sommes restés ensemble pendant une heure et demie », a raconté Oz. « Il y avait un sentiment d’achèvement de beaucoup de choses. Je sais par ses amis qu’elle leur a dit qu’elle avait quitté cette rencontre très encouragée. C’était un léger réconfort. C’est la dernière fois que nous l’avons vue ou que nous lui avons parlé. »

Oz l’a décrite comme « une maman très câline, très maternelle et attentionnée, même à l’époque où nous vivions dans la maison des enfants du kibboutz ». « Lorsque j’étais au lycée, j’ai subi une opération compliquée et elle n’a pas quitté mon chevet un seul instant. Même plus tard, lorsque je lui rendais visite avec les enfants, elle s’assurait toujours que nous étions traités comme des rois. »

Il a souligné que Tami et Eitan aimaient « voyager dans le monde entier ».

« Ils étaient au Portugal et au Maroc il y a peu. Elle suivait de nombreux cours et ateliers, elle profitait de chaque moment de la vie, comme une vraie retraitée. »

La fille d’Eitan, Nili, l’a décrit comme « le père que toutes les filles rêvent d’avoir (…) ».

« Nous sommes réconfortés que Tami et toi ayez été tués ensemble, car le cas contraire, aucun de vous n’aurait voulu continuer à vivre sans l’autre. Nous sommes rassurés que tu l’aies protégée jusqu’à la fin. Dans quel univers ces choses-là réconfortent-elles les endeuillés ? »

Nili a déclaré « qu’en plus d’être un père, tu étais tant d’autres choses : un combattant de Sayeret Matkal, un officier avec un CV impressionnant dans les guerres d’Israël, un guide touristique avec un savoir inépuisable dans des domaines non-exhaustifs, une véritable encyclopédie ambulante (…) ». « L’amour du pays et de la patrie coulait dans tes veines, pour chaque coin de notre petite nation, tu avais une histoire vraie d’une légende. Tu aimais la terre, son histoire, son patrimoine. »

Son père, dit Nili, « est né leader ».

« Tu as mené des soldats, des étudiants, des touristes et de nombreux amis. Tu as créé du sens pour tant de gens et c’est pourquoi cette perte est immense. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.