Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

En cas d’escalade, 50 000 habitants sans abris anti-bombes dans le nord du pays

Seule une fraction des 1,38 milliard de dollars promis en 2018 a été transférée aux municipalités exposées aux récents tirs transfrontaliers

Des pompiers tentant d'éteindre un incendie causé par une roquette tirée depuis le Liban et qui a touché la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)
Des pompiers tentant d'éteindre un incendie causé par une roquette tirée depuis le Liban et qui a touché la ville israélienne de Shlomi, le 6 avril 2023. (Crédit : Fadi Amun/Flash90)

50 000 personnes se retrouveraient dans des maisons dépourvues d’abri adéquat, en cas d’attaques à la roquette sur le nord d’Israël, et ce, malgré un plan de 5 milliards de shekels destiné à remédier à ce problème.

Seuls 350 millions de shekels du budget ont été alloués aux municipalités du nord selon les termes d’un plan approuvé en 2018 mais lancé en 2021 seulement, indiquait jeudi la Douzième chaîne, après les frappes de l’armée de l’air dans le sud du Liban.

Les frappes contre des cibles du Hamas selon l’armée israélienne, ont été menées en représailles aux tirs de roquettes du Liban vers Israël jeudi, les pires violences transfrontalières depuis la guerre de 2006.

Sur les quelque 30 roquettes lancées en Galilée, au moins cinq ont explosé à l’intérieur du pays. Trois personnes ont été légèrement ou modérément blessées par les explosions, qui ont également endommagé plusieurs bâtiments et provoqué des incendies.

Israël a également été la cible de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. L’armée a mené plusieurs frappes dans la bande de Gaza et au Liban contre le groupe terroriste du Hamas, qui, selon Jérusalem, est responsable des tirs de roquettes sur les deux fronts.

Le Hezbollah, groupe terroriste libanais soutenu par l’Iran, qui maintient une forte présence militaire dans le sud du Liban et a tiré des milliers de roquettes sur Israël en 2006, ne serait pas impliqué dans cette dernière série d’hostilités.

Le programme datant de 2018 et appelé « Bouclier du Nord », était censé financer la construction d’abris anti-bombes et d’espaces renforcés et sécurisés dans des milliers de logements et dans les quelque 5 000 bâtiments non résidentiels qui n’en disposent pas dans un rayon d’environ un kilomètre de la frontière, a rapporté la Douzième chaîne. D’après l’échéancier initial du programme, le gouvernement s’est engagé à transférer 500 millions de shekels par an sur une période de dix ans pour le renforcement des bâtiments.

Mais seuls 100 millions de shekels ont été alloués au plan dans le budget 2023-2024 du gouvernement.

Moshe Davidovich, chef du conseil régional de Mateh Asher en Galilée occidentale, a écrit une lettre au ministre des Finances Bezalel Smotrich pour protester contre le fait que le gouvernement avait manqué à son obligation d’honorer le plan de 2018.

« Il est impensable que l’État réduise de manière drastique un plan visant à protéger les résidents le long de la frontière nord, instable et dangereuse », a écrit Davidovich.

Après les événements de jeudi, Davidovich a appelé le gouvernement à « supprimer les obstacles bureaucratiques » et à financer le plan comme prévu.

Le Commandement du Front intérieur de l’armée donne actuellement la priorité au renforcement des maisons dans 21 villes situées à moins d’un kilomètre de la frontière nord. Les propriétaires des maisons renforcées bénéficient grâce à ce programme d’un espace sécurisé aux frais du gouvernement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.