« Eperdument » : l’histoire entre l’appât d’Ilan Halimi et son directeur de prison
Rechercher

« Eperdument » : l’histoire entre l’appât d’Ilan Halimi et son directeur de prison

Ce fim sort en France le 2 mars prochain, 10 ans après l'assassinat d'Ilan Halimi

Guillaume Gallienne et Adèle Exarchopoulos dans Eperdument (Crédit : capture d'écran YouTube)
Guillaume Gallienne et Adèle Exarchopoulos dans Eperdument (Crédit : capture d'écran YouTube)

« Eperdument » est un film réalisé par Pierre Godeau qui s’inspire de l’histoire vraie d’une liaison amoureuse entre un directeur de prison et sa détenue.

En 2010, Emma A. alias « Yalda » est condamnée à 9 ans de prison pour avoir servi d’appât dans le meurtre d’Ilan Halimi.

Cette jeune femme avait été mandatée par le « gang des barbares », et plus précisément par Youssouf Fofana, pour séduire Ilan Halimi afin de l’enlever. La jeune femme a toujours nié connaître le sort réservé à Ilan Halimi par le gang des barbares, qui a été assassiné il y a 10 ans.

En 2010, elle est condamnée à 9 ans de prison en appel. Sortie de prison en 2012 après six années de prison ferme, elle est aujourd’hui en liberté conditionnelle.

« Yalda » est décrite par les psychologues comme une séductrice « invétérée ».

Pendant ses années de prison elle a séduit le directeur de la prison de Versailles qui a déclaré en être tombé amoureux, rapporte 20 minutes. Leur relation aurait durée de décembre 2009 à octobre 2010.

Après ces révélations, Emma avait été transférée à la prison de Fresnes mais cet éloignement n’avait pas suffi à arrêter leur relation. Le parquet avait révélé l’existence de communications téléphoniques entre les deux amants, rapporte 20 minutes.

Le directeur de la prison, Florent Gonclaves, dénoncé par les détenus, avait été mis en examen puis condamné à deux ans de prison dont un an ferme.

« Eperdument » retrace cette liaison interdite. Le directeur de prison est interprété par Guillaume Gallienne et la détenue par Adèle Exarchopoulos.

Le film sort sur les écrans en France le 2 mars prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...