Expatrié en Israël, un jeune ingénieur français économise 3 150 euros par mois
Rechercher

Expatrié en Israël, un jeune ingénieur français économise 3 150 euros par mois

Israël est en perpétuelle demande de main d'oeuvre étrangère qualifiée

Complexe Sarona Tel-Aviv : Nati Shohat/FLASH90
Complexe Sarona Tel-Aviv : Nati Shohat/FLASH90

Un jeune ingénieur français dans une entreprise de construction a demandé il y a un an à être muté à l’étranger.

Célibataire, ce trentenaire voulait quitter une France stagnante pour une expérience plus dynamique.

Ainsi le jeune ingénieur explique au site Rue 89, qu’Israël est en perpétuelle demande de main-d’œuvre étrangère expérimentée. L’intérêt était pour lui d’occuper une place à responsabilité, chose à laquelle il ne pouvait pas prétendre en France.

Son arrivée en Israël a été synonyme de l’accroissement de son pouvoir d’achat d’une manière considérable.

Son entreprise internationale de construction met à la disposition des salariés des conditions optimales : une voiture professionnelle, une indemnité de logement s’élevant à 1 600 euros en plus d’un salaire majoré de 40 % par rapport au salaire français.

Le jeune ingénieur rapporte qu’Israël est à la croisée des cultures occidentale et orientale, il s’y sent en sécurité et a pu rencontrer des personnes du monde entier qui ont immigré en Israël.

Il habite à Tel Aviv qu’il compare aisément à Barcelone version moyen-orientale, il se dit fasciné par cette richesse ou toutes les religions cohabitent ensemble, parfois dans la difficulté.

Par exemple, il éprouve un mal aise face à des villes comme Ramallah et Béthléem et préfère souligner qu’aucun des chantiers de son entreprise ne sont situés en Cisjordanie.

Son contrat s’achève fin 2016, mais ce dernier soulève qu’il ne renouvellera pas l’expérience en Israël du fait des tensions dans la société israélienne. Il choisira une autre destination en écartant la possibilité de retourner en France.

Cette venue en Israël représente des avantages financiers importants pour le jeune ingénieur. Il en donne les détails. Son revenu s’élève à 5 949 euros par mois qui englobe une prime d’intéressement, une prime de résultat et une prime au logement.

Il dépense environ 2 800 euros par mois entre le logement et les loisirs.

Ainsi ce jeune ingénieur épargne 3 150 euros par mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...