Explosifs lancés contre Tsahal qui protégeait des fidèles juifs à Naplouse
Rechercher

Explosifs lancés contre Tsahal qui protégeait des fidèles juifs à Naplouse

Pas de blessés dans l'incident ; 1 000 personnes ont prié toute la nuit au tombeau de Joseph dans la ville palestinienne de Cisjordanie

Des fidèles juifs sur la tombe de Joseph dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le jeudi 5 avril 2018. (Roi Hadi)
Des fidèles juifs sur la tombe de Joseph dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le jeudi 5 avril 2018. (Roi Hadi)

Un Palestinien a lancé des explosifs sur des soldats israéliens protégeant une foule de fidèles juifs dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, pendant la nuit du mercredi au jeudi, ne causant ni blessés ni dégâts, a déclaré l’armée.

Un millier de fidèles juifs se sont rassemblés aux premières heures de jeudi au tombeau de Joseph pour les prières de Pessah sous escorte militaire.

Dans un communiqué, les militaires ont déclaré qu’avant l’entrée des fidèles sur le site, les observations indiquaient une « activité suspecte » en sus des explosifs lancés. Les soldats ont arrêté trois suspects et ont trouvé des armes, y compris des chargeurs de fusils, des balles et un couteau sur un toit voisin.

Les fidèles, dont le chef du Conseil régional de Shomron, Yossi Dagan, priaient, chantaient et dansaient au tombeau de Joseph, considéré comme le lieu d’inhumation du personnage biblique.

Le chef du Commandement central de Tsahal, Nadav Padan (C), visitant le tombeau de Joseph dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, tôt le jeudi 5 avril 2018. (Roi Hadi)

Le Conseil régional de Shomron a déclaré dans un communiqué que le nouveau chef du Commandement central de Tsahal, Nadav Padan, est également venu visiter le site.

Après la prière rituelle, les résidents palestiniens ont déclenché une « émeute violente » à la sortie de la ville, a dit l’armée, ajoutant que les soldats ont employé des méthodes de contrôle des émeutes pour disperser la foule. Deux Palestiniens auraient été blessés.

Les pèlerinages de civils israéliens ou étrangers au lieu saint de la Tombe de Joseph sont des catalyseurs fréquents de la violence. Dans le passé, les habitants de Naplouse ont attaqué les groupes qui visitaient le site avec des pierres, des cocktails Molotov et des tirs de fusil.

Par conséquent, les personnes qui souhaitent visiter le site ont besoin d’une escorte militaire.

En janvier, des démineurs de l’armée ont détruit un engin explosif actionné par téléphone cellulaire qui aurait été placé par des Palestiniens à l’entrée du Tombeau de Joseph avant l’arrivée de fidèles juifs. Il n’y a pas eu de blessés ou de dégâts importants causés par l’explosion provoquée, et le pèlerinage au sanctuaire s’est poursuivi comme prévu, a déclaré un porte-parole de l’armée israélienne.

Armes trouvées sur un toit de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, tôt le jeudi 5 avril 2018, près du tombeau de Joseph, où quelque 1 000 fidèles juifs ont prié. (Tsahal)

L’ONG de gauche B’Tselem a condamné le pèlerinage traditionnel, affirmant qu’“Israël a préféré l’intérêt des fidèles juifs aux droits des résidents palestiniens, à leur sécurité, à leur protection et à leur vie quotidienne”.

En août, deux Palestiniens ont été abattus et blessés par les soldats israéliens qui protégeaient les fidèles juifs qui visitaient la tombe de Joseph.

En octobre 2015, des émeutiers palestiniens ont mis le feu au lieu saint. Il a été restauré et rouvert quelques semaines plus tard.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...