Facebook supprime une page d’un groupe du New Jersey, accusé d’antisémitisme
Rechercher

Facebook supprime une page d’un groupe du New Jersey, accusé d’antisémitisme

Rise Up Ocean County affirmait mobiliser les résidents pour qu'ils s'opposent au surdéveloppement dans la région de Lakewood, qui abrite une importante population juive orthodoxe

Une femme orthodoxe pousse une poussette à Lakewood (New Jersey) en 2013. La population de la ville orthodoxe en grande partie haredi a explosé au cours des deux dernières décennies, et les familles haredi cherchent à s'installer dans les villes voisines. (Dennis Fraevich/Flickr via JTA)
Une femme orthodoxe pousse une poussette à Lakewood (New Jersey) en 2013. La population de la ville orthodoxe en grande partie haredi a explosé au cours des deux dernières décennies, et les familles haredi cherchent à s'installer dans les villes voisines. (Dennis Fraevich/Flickr via JTA)

JTA — Facebook a retiré une page qui s’opposait à l’expansion de la population orthodoxe autour de Lakewood, dans le New Jersey.

La page, appelée « Rise Up Ocean County », avait été qualifiée d’antisémite par des dirigeants locaux.

« Il est clair que cette page véhiculait une haine qui n’a pas sa place dans le New Jersey », a écrit le procureur général mercredi sur Twitter. « Il y a encore davantage à faire pour faire cesser la haine en ligne, mais c’est un pas dans la bonne direction. »

La page avait été temporairement suspendue en janvier, avant d’être finalement rouverte.

Le groupe avait expliqué que son objectif était de mobiliser les résidents pour qu’ils s’opposent au surdéveloppement dans la région de Lakewood, une ville du centre de New Jersey, qui abrite une importante population juive orthodoxe. Le groupe encourageait ses membres à prendre la parole lors de réunions municipales et affirmait qu’il produisait un documentaire.

Les dirigeants locaux, juifs et autres, ont estimé que ce militantisme avait franchi la ligne de l’antisémitisme.

« C’est un groupe vicieux qui s’efforce de dissimuler discrètement son programme profondément antisémite », avait dénoncé l’an dernier le rabbin Moshe Zev Weisberg, un porte-parole du Lakewood Vaad, une organisation communautaire juive locale.

Une vidéo, publiée l’an dernier, reprenait un célèbre poème sur l’Allemagne nazie pour mettre en garde contre les dangers de l’expansion de la population orthodoxe. Elle montrait des photos de foules de Juifs orthodoxes sur une musique sinistre.

« D’abord, ils sont venus pour ma maison, mais je n’ai rien dit », dit le texte. « J’ai dit que je ne voulais pas vendre, et j’ai fermé ma porte. … Puis ils sont venus pour mes forêts, mais je n’ai rien dit, parce que je n’étais pas concerné par les forêts ».

Le groupe, dont la direction est anonyme, a nié être antisémite.

« Chaque fois qu’un groupe particulier, qu’il soit juif orthodoxe, chrétien, musulman, hindou, athée, noir, hispanique ou blanc, exerce un contrôle total sur un élément quelconque du gouvernement, il représente un danger », avait déclaré le groupe dans un communiqué l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...