Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Floride : Une manifestation néo-nazie devant le parc Disney World

Une quinzaine d’individus néo-nazis, équipés d’insignes et de drapeaux nazis, représentant notamment des croix gammées, le logo SS et des soleils noirs, se sont rassemblés samedi

Des drapeaux nazis devant l’entrée du parc Disney World à Orlando, en Floride, le 2 septembre 2023. (Crédit : capture d’écran vidéo / Twitter)
Des drapeaux nazis devant l’entrée du parc Disney World à Orlando, en Floride, le 2 septembre 2023. (Crédit : capture d’écran vidéo / Twitter)

Une quinzaine d’individus néo-nazis, équipés d’insignes et de drapeaux nazis, représentant notamment des croix gammées, le logo SS et des soleils noirs, se sont rassemblés samedi dernier devant l’entrée du parc Disney World à Orlando, en Floride, a rapporté la presse américaine.

Ils ont notamment scandé « Heil Hitler » ainsi que des messages antisémites, suprémacistes et anti-LGBT.

Ils se trouvaient devant le parc Disney car ils accusent l’entreprise de faire de la propagande « woke ». La marque a été sous le feu des critiques ces derniers mois en raison de ses prises de position dites « progressistes ».

En avril 2022, les responsables de Disney se sont ainsi opposés à une loi de Floride interdisant l’enseignement de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre de la maternelle à la troisième année, que les critiques nomment le projet de loi « Don’t Say Gay ».

Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, s’adresse aux partisans et aux membres des médias après la signature d’un projet de loi à Brandon, en Floride, le 18 novembre 2021. (Crédit : Chris O’Meara/AP)

Ron DeSantis, gouverneur de Floride et candidat aux primaires républicaines pour les prochaines élections présidentielles, avait répondu en signant un projet de loi révoquant le statut autonome de Disney, un arrangement unique dans lequel la société fonctionnait comme un fief indépendant au sein de l’État.

Les militants néo-nazis réunis samedi se sont dispersés après environ deux heures, sans aucune arrestation.

Dans un communiqué, le bureau du shérif a condamné ces actions et déclaré que ces groupes extrémistes cherchaient à attirer l’attention.

« Nous savons que ces groupes manifestent dans des zones très médiatisées afin de provoquer les gens avec leurs symboles et leurs insultes antisémites », a indiqué la force de police locale. « Le bureau du shérif du comté d’Orange condamne les discours de haine sous toutes leurs formes, mais les gens ont le droit de manifester en vertu du premier amendement. Ce que font ces groupes est révoltant, et est condamné de la manière la plus ferme possible par le shérif [John] Mina et son bureau. Ils cherchent à attirer l’attention, et plus particulièrement celle des médias. »

D’autres rassemblements néo-nazis ont eu lieu le même jour dans la région, rassemblant plus d’une cinquantaine de membres de deux groupes extrémistes, la « Goyim Defense League » et la « Blood Tribe ».

Ces groupes se font régulièrement remarquer dans le pays par des provocations antisémites.

Déjà, en mai 2022, des drapeaux nazis avaient été brandis devant le parc Disney World d’Orlando.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.