Rechercher

Des drapeaux nazis flottent devant le parc Disney World en Floride

Des groupes juifs ont demandé aux autorités de Floride de condamner l'incident ; des drapeaux arborant des croix gammées ont été brandis à l'extérieur du parc d'attractions

Des manifestants agitent des drapeaux arborant des croix gammées devant Disney World en Floride, le 7 mai 2022 (Crédit: Capture d'écran/Twitter)
Des manifestants agitent des drapeaux arborant des croix gammées devant Disney World en Floride, le 7 mai 2022 (Crédit: Capture d'écran/Twitter)

Des groupes juifs ont appelé lundi les autorités de Floride à condamner un incident au cours duquel des manifestants ont brandi des drapeaux arborant des croix gammées devant Disney World et crié des slogans à l’intention des visiteurs du parc d’attractions.

L’Anti-Defamation League (ADL) a qualifié cet incident de « démonstration odieuse d’antisémitisme ».

« A une époque où les incidents de haine anti-juive sont à leur plus haut niveau, il incombe à tous ceux qui sont en position de pouvoir et de leadership de condamner ce sectarisme », a déclaré le groupe.

Le musée de la Shoah de Floride a également dénoncé l’incident et appelé à l’action.

« C’est un triste jour pour l’humanité quand même Disney World – le ‘lieu le plus joyeux de la terre’ – n’est pas à l’abri d’un acte antisémite éhonté », a déclaré le musée dans un communiqué.

« Les affichages d’images nazies sont répugnants, et cette manifestation était clairement destinée à offenser et à provoquer. Aucune famille ne devrait être confrontée à des symboles de haine menaçants, surtout en vacances », ajoute le communiqué.

Le musée a appelé les responsables de Floride « à se rassembler et à parler d’une seule voix pour s’opposer à ceux qui soutiennent les nazis et leur idéologie empoisonnée ».

La raison pour laquelle les manifestants, qui ont organisé des manifestations similaires à Orlando plusieurs fois cette année, visaient Disney n’était pas claire.

Toutefois, certaines informations indiquent que les manifestants avaient également un drapeau américain et une pancarte indiquant « DeSantis Country ». Disney est actuellement en conflit avec le gouverneur de Floride Ron DeSantis.

En avril, les responsables de Disney se sont opposés à une loi de Floride interdisant l’enseignement de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre de la maternelle à la troisième année, que les critiques nomment le projet de loi « Don’t Say Gay ».

DeSantis a répondu en signant un projet de loi révoquant le statut autonome de Disney, un arrangement unique dans lequel la société fonctionnait comme un fief indépendant au sein de l’État.

Mais DeSantis a également été critiqué pour sa gestion des précédentes manifestations nazies dans son État. Il a refusé de formellement condamner un rassemblement nazi en février, attaquant plutôt les démocrates pour avoir tenté de le salir en l’associant avec la vingtaine de personnes qui ont brandi des croix gammées, piétiné des drapeaux israéliens et scandé des épithètes antisémites aux passants, à Orlando.

« Ces gens, ces démocrates qui tentent d’utiliser cela comme une sorte de question politique pour essayer de me salir comme si j’avais quelque chose à voir avec cela, doivent savoir que nous ne jouerons pas leur jeu », a déclaré DeSantis aux journalistes lorsqu’il a été interrogé sur les incidents.

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, prend la parole à la Freedom Tower de Miami, le 9 mai 2022, à Miami. (Crédit: AP Photo/Marta Lavandier)

Bien qu’il n’ait pas condamné les nazis, il les a qualifiés de « crétins » et a déclaré qu’ils pourraient être poursuivis pour avoir manifesté sur la voie publique.

Ces rassemblements ont eu lieu près du campus de l’université de Floride centrale, qui compte un grand nombre d’étudiants juifs, et près de Disney World.

Ni DeSantis ni Disney n’ont fait de commentaire sur l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...