Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Gafni : l’embargo sur les entreprises d’infrastructure pétrolière est « anachronique »

Le chef de la commission des Finances souhaite une nouvelle audition publique sur la nécessité de maintenir la confidentialité sur un conglomérat pétrolier appartenant à l'Etat

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Moshe Gafni, député du parti Yahadout HaTorah, à la Knesset, à Jérusalem, le 18 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)
Moshe Gafni, député du parti Yahadout HaTorah, à la Knesset, à Jérusalem, le 18 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

A l’issue d’une discussion sur la décision prise dimanche par le cabinet d’étendre les règles de confidentialité concernant un conglomérat pétrolier appartenant à l’Etat, le président de la commission des Finances de la Knesset, Moshe Gafni, a déclaré mardi que cette confidentialité générale était « anachronique » et devait être modifiée « au vu de la réalité actuelle ».

Gafni, membre du parti de la coalition Yahadout HaTorah, a déclaré qu’il demanderait au conseiller juridique de la commission si une nouvelle audition publique peut être organisée sur la nécessité de maintenir la confidentialité, promettant de ne pas « faciliter la vie » de l’élément le plus visible du conglomérat, la société Europe Asia Pipeline. « Ce qui était juste autrefois ne l’est plus aujourd’hui », a-t-il poursuivi, affirmant qu’il connaissait les raisons pour lesquelles la prolongation avait été réclamée.

Le cabinet a voté dimanche pour prolonger de cinq années supplémentaires le voile du secret sur les activités d’un conglomérat public controversé d’infrastructures pétrolières, malgré plus de 300 objections à cette mesure.

La société Europe Asia Pipeline Company (EAPC) – anciennement Eilat Ashkelon Pipeline Company – est la plus connue des trois sociétés d’État créées par Israël il y a plusieurs dizaines d’années dans le cadre d’un partenariat secret avec le Shah d’Iran.

Jusqu’à la révolution islamique de 1979 et la rupture des relations bilatérales, le pétrole iranien était tranquillement récupéré par Israël à Eilat, sur la mer Rouge, et transporté par voie terrestre jusqu’à Ashkelon, sur la Méditerranée, d’où il pouvait être expédié en Europe.

Le terminal pétrolier de la société Europe Asia Pipeline Company dans la ville d’Eilat, au sud d’Israël, le 14 janvier 2022. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Il était également utilisé par Israël à des fins internes.

Si la décision de dimanche est approuvée, la loi continuera d’interdire la publication d’informations sur l’EAPC ou sur l’une des trois sociétés associées à l’accord initial entre Israël et l’Iran – le prédécesseur de l’EAPC, la Eilat Ashkelon Pipeline Company, l’Eilat Corporation SA et la Trans Asiatic Oil, Ltd. Chacun d’entre eux a rempli une partie différente de l’accord.

Les informations placées sous embargo comprennent l’identité des actionnaires, des détails sur les transactions pétrolières, la valeur de la société et les questions de gestion.

Les quelques sujets qui peuvent être rendus publics sont l’environnement, la planification et la construction, l’enregistrement des entreprises, les mesures de sécurité, les permis, les licences et les ordres donnés par les organismes d’État, la supervision et l’application de la loi par des organismes tels que le ministère de l’Environnement et l’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA), ainsi que les violations et les dysfonctionnements.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.