Rechercher

Gantz contraint de supprimer ses photos, en présence de soldats, des réseaux sociaux

Le Comité central des élections a estimé que ces photos violent les règles de campagne électorale ; Lapid a évité de se faire taper sur les doigts en les supprimant de lui-même

Le Premier ministre Yair Lapid, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz, 2ème à gauche, en visite du Commandement du Sud, lors des combats dans la bande de Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, le 7 août 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Yair Lapid, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz, 2ème à gauche, en visite du Commandement du Sud, lors des combats dans la bande de Gaza entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, le 7 août 2022. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le Comité central des élections a ordonné mercredi au ministre de la Défense, Benny Gantz, de retirer de ses comptes personnels de réseaux sociaux les photos le montrant avec des soldats lors de la récente flambée avec Gaza, affirmant qu’il violait les règles de campagne électorale.

La décision a été prise en réponse à une pétition du Likud qui a accusé à la fois Gantz et le Premier ministre Yair Lapid de faire illégalement campagne en publiant en ligne des photos d’eux-mêmes avec des soldats, faisant écho à une plainte similaire contre le dirigeant du Likud, Benjamin Netanyahu, en 2019.

Le comité, qui statue sur les différends entre les factions avant et pendant les élections, a ordonné à Gantz, chef du parti Camp national, de retirer les photos et à son parti de payer 10 000 shekels de frais juridiques au Likud.

Le président du comité, Yitzhak Amit, juge à la Cour suprême, n’a pas statué contre Lapid, car le Premier ministre et chef de Yesh Atid avait déjà retiré les photos controversées de ses comptes personnels sur les réseaux sociaux.

Le juge Amit a également rejeté la demande du Likud, qui souhaitait que Lapid et Gantz ne soient pas autorisés à publier des photos d’eux-mêmes avec des soldats sur les sites officiels des ministères, car il s’agit d’institutions publiques qui ne doivent pas être utilisées à des fins électorales. En ce qui concerne cette demande, Amit a statué qu’il y a « une valeur informative à ces publications ».

Lapid et Gantz avaient publié des photos d’eux-mêmes rencontrant des officiers supérieurs de Tsahal dans le sud du pays pendant l’opération Aube, une offensive de trois jours menée contre le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Les lois israéliennes sur la publicité électorale interdisent d’utiliser des soldats en uniforme dans le contenu de campagne, et il est illégal de mener des campagnes politiques sur les bases de Tsahal. Toutefois, les deux parties avaient fait valoir que les photos faisaient partie des efforts déployés pour informer le public des mesures prises par le gouvernement pendant l’opération.

Mercredi soir, les photos étaient toujours visibles sur les réseaux sociaux de Gantz. Le temps dont il dispose pour les retirer n’a pas été précisé.

Un tweet posté par le ministre de la Défense Benny Gantz, au centre, le montrant en train de rencontrer des gradés de Tsahal pour faire le point sur l’opération Aube, le 8 août 2022. (Crédit : Capture d’écran/Twitter)

En 2019, Netanyahu, qui était alors Premier ministre, a reçu l’ordre de retirer des photos et des vidéos de lui rendant visite à des soldats et à des bases de Tsahal par le procureur général, le conseiller juridique de son ministère et le juge de la Cour suprême qui dirigeait le Comité central des élections.

Après que Netanyahu a semblé faire fi de ces ordres, le comité a émis une injonction temporaire interdisant à Netanyahu et à son parti, le Likud, de publier sur les réseaux sociaux des photos du Premier ministre, qui a par ailleurs également été ministre de la Défense, en présence de soldats israéliens.

Peu après l’injonction du comité, presque toutes les photos de Netanyahu en présence de soldats de Tsahal en uniforme avaient été retirées des comptes Facebook, Twitter et Instagram du Premier ministre et de son parti.

Netanyahu et Lapid sont tous deux en lice pour le poste de Premier ministre lors des prochaines élections législatives prévues 1er novembre, cinquième scrutin depuis 2019.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...