Rechercher

Gantz met en garde Gallant contre toute interférence politique au sein de Tsahal

Alors que Smotrich prend le contrôle de l'unité chargée des affaires civiles en Cisjordanie, le ministre sortant met en garde contre la "désintégration de l'establishment de la défense"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la défense sortant Benny Gantz (à gauche) enlace son successeur Yoav Gallant, au quartier général de l'armée à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Le ministre de la défense sortant Benny Gantz (à gauche) enlace son successeur Yoav Gallant, au quartier général de l'armée à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Le ministre de la Défense sortant, Benny Gantz, a souhaité à son successeur, Yoav Gallant (Likud), de réussir dans ses fonctions, lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs au quartier général de l’armée à Tel Aviv, dimanche, tout en le mettant en garde contre l’ingérence politique dans l’armée.

« Érigez un mur de protection haut et solide entre l’armée et l’implication politique dans les décisions opérationnelles, et ne permettez pas la désintégration de l’établissement de la défense en sous-unités soumises à l’ingérence politique et déconnectées de la chaîne de commandement », a déclaré Gantz à son successeur.

Le ministre sortant faisait référence aux récentes inquiétudes du chef militaire Aviv Kohavi concernant le contrôle politique grandissant sur l’armée.

Conformément à l’accord de coalition conclu entre le Likud et le parti d’extrême droite HaTzionout HaDatit, le chef du parti et nouveau ministre des Finances, Bezalel Smotrich, a également été nommé ministre de la Défense, avec autorité sur les organismes gérés par l’armée qui gèrent les affaires civiles en Cisjordanie et la coordination avec les Palestiniens.

Selon les termes des accords, le rôle de Smotrich en tant que ministre au sein du ministère de la Défense lui permet de nommer les généraux qui dirigent le coordinateur civil-militaire des activités gouvernementales dans les territoires ou COGAT, dont le bureau supervise de nombreuses questions liées aux implantations, et l’Administration civile, sous réserve de l’approbation du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Jusqu’à présent, le major général en charge du COGAT était nommé par le ministre de la Défense sur recommandation du chef d’état-major de Tsahal, le général de brigade supervisant l’Administration civile étant nommé par le chef d’état-major de Tsahal.

Smotrich n’a encore pris aucune décision dans le cadre de sa nouvelle autorité au sein du ministère de la Défense.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich arrive à la résidence du président à Jérusalem, le 29 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Parallèlement, le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, responsable de la police, aurait, selon les médias israéliens, l’intention de retirer une division de la police des frontières de Cisjordanie et de placer ses 16 compagnies dans le sud d’Israël pour lutter contre la criminalité. Cette unité est actuellement subordonnée à l’armée pour les questions opérationnelles.

Selon un accord de coalition signé entre le parti d’extrême droite Otzma Yehudit de Ben Gvir et le Likud de Netanyahu, la police des frontières pourrait ultérieurement être entièrement séparée de la police israélienne, et la force de gendarmerie serait placée sous le contrôle direct du nouveau ministère de la Sécurité nationale.

L’armée estime que le déplacement des forces prévu par Ben Gvir vers le sud du pays nuirait considérablement à ses opérations en Cisjordanie et l’obligerait à convoquer des dizaines d’unités de réservistes supplémentaires pour compenser la perte des forces qui mènent régulièrement des opérations de sécurité dans la région aux côtés de l’armée.

Dans ses propres remarques dimanche, Gallant a déclaré qu’il s’efforcerait de « renforcer » l’armée.

« L’armée israélienne est au-dessus de toute controverse », a-t-il déclaré.

(De droite à gauche) Le chef d’état-major de Tsahal Aviv Kochavi avec le ministre sortant Benny Gantz, le nouveau ministre de la Défense Yoav Gallant et d’autres officiels lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs au QG de Tsahal Kirya à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Plus tard, selon la Treizième chaîne, Gallant aurait déclaré à des officiers supérieurs lors d’une réunion avec le Forum de l’état-major général de Tsahal : « Je ne permettrai pas que l’on porte atteinte à la chaîne de commandement. Chaque officier de l’armée a un commandant, et c’est le chef d’état-major ».

Or, son bureau a publié des remarques différentes de la réunion, et la question de la chaîne de commandement est restée non confirmée.

Au cours de la cérémonie de passation de pouvoirs, Gallant a déclaré : « Je prends sur moi le rôle de ministre de la Défense en raison d’un engagement de longue date envers la sécurité d’Israël et d’une profonde reconnaissance de l’importance de la mission. »

Gallant a promis d’empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire, et de prendre des mesures sévères contre les tirs de roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza.

« Nous combattrons la terreur sans compromis », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant (au centre) marche avec le chef de Tsahal Aviv Kohavi (à droite) et le directeur général du ministère de la Défense (à gauche), au quartier général militaire à Tel Aviv, le 1er janvier 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Gallant, ancien général de haut rang qui a commencé sa carrière militaire dans l’unité d’élite Shayetet 13 du commando naval, est un stratège militaire très apprécié.

Bien qu’il ait été un jour en lice pour devenir chef d’état-major de Tsahal, il avait dû se retirer après avoir été mêlé à un scandale concernant l’empiètement de sa maison et de son jardin sur des terrains publics.

Après sa disqualification, le poste est revenu à Gantz, le ministre de la Défense sortant.

Gallant n’a pas encore choisi un nouveau directeur général pour le ministère. L’actuel directeur général, Amir Eshel, a annoncé qu’il démissionnerait de son poste après le départ de Gantz. Eshel est entré en fonction peu après l’arrivée de Gantz à la tête du ministère de la Défense en mai 2020.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.