Gantz persiste et exige la nomination d’un ministre de la Justice à plein temps
Rechercher

Gantz persiste et exige la nomination d’un ministre de la Justice à plein temps

Netanyahu refuse. Il n'a pas le droit de participer à la nomination du candidat en raison d'un conflit d'intérêts puisqu'il est jugé dans trois affaires de corruption

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz. (Yonatan Sindel, David Cohen / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le ministre de la Défense Benny Gantz. (Yonatan Sindel, David Cohen / Flash90)

Après avoir disparu de la vie publique pendant une semaine, le Premier ministre par intérim Benjamin Netanyahu a publié mardi une vidéo, pour avertir qu’Israël risque de perdre sa capacité à obtenir des vaccins si le budget pour s’en procurer n’est pas approuvé par le cabinet.

Le ministre de la Défense et chef du parti Kakhol Lavan Benny Gantz a annulé la réunion du cabinet qui était prévue lundi, au cours de laquelle les ministres auraient dû approuver le budget de 7 milliards de shekels pour les vaccins contre le coronavirus. Cela s’est produit dans le contexte de nouvelles querelles entre les deux partis au pouvoir, le Likud et Kakhol Lavan, quant à la nomination d’un ministre permanent de la justice.

« Nous devons commander des millions de vaccins supplémentaires immédiatement, et la bonne nouvelle est que j’ai confiance que ces vaccins seront également bons à donner à nos enfants », a-t-il affirmé.

« Malheureusement, il y a quelqu’un qui retarde l’approbation du gouvernement et l’acquisition de ces vaccins, ce qui est très dangereux car au lieu d’être en tête de liste devant d’autres pays, nous pourrions perdre notre place et les vaccins qui auraient dû nous être destinés seront envoyés vers d’autres pays et nous serons bredouille. »

Selon le directeur général du ministère de la Santé, Chezy Levy, Israël a suffisamment de vaccins pour inoculer l’ensemble de la population encore non-vaccinée et pour administrer une injection aux individus ayant guéri de la COVID-19. Cependant, il a dit qu’Israël avait besoin d’un approvisionnement continu de doses et voulait « prendre de l’avance sur le reste du monde ».

Sur les ondes de la radio de l’Armée, Levy confirme une source antérieure selon laquelle Pfizer est agacé par le retard israélien.

« Cela aura certainement un coût. Je suppose qu’ils se tournent vers d’autres clients et que nous pourrions nous retrouver à faire la queue », dit-il. « Nous devons assurer notre place pour 2022. »

Netanyahu n’a fait aucune apparition publique depuis son discours prononcé à 3 heures du matin à la soirée électorale du Likud après les élections de la semaine dernière.

En réponse à la vidéo de Netanyahu lui attribuant la responsabilité du retard pour l’achat des vaccins, le chef de Kakhol Lavan Benny Gantz répond en maintenant que les vaccins obtiendront son approbation lorsqu’un ministre de la Justice obtiendra la sienne.

« Netanyahu, tu as attendu jusqu’à maintenant pour sortir de ton bunker et c’est pour mentir ? Tu étouffes notre démocratie pour échapper à la justice et tu cherches à maintenir l’État sans ministre de la Justice. Si le pays est plus important pour toi que ton procès, convoque le gouvernement et nous approuverons ce que nous devons approuver, aujourd’hui. »

Le mandat de Gantz en tant que ministre de la Justice par intérim expire cette semaine, mais Netanyahu refuse que Gantz puisse proposer un autre candidat pour le poste. Netanyahu n’a pas le droit de participer à la nomination du candidat en raison d’un conflit d’intérêts puisqu’il est jugé dans trois affaires de corruption.

A LIRE – Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...