Rechercher

Hyper Cacher : 10 personnes en garde à vue dans le volet de la fourniture d’armes à Coulibaly

Les enquêteurs cherchent à reconstituer le cheminement des armes fournis au tueur de l'Hyper Cacher

Image extraite d'une caméra de surveillance de l'Hyper Cacher montrant Amedy Coulibaly pendant le siège du 9 janvier 2015.
L'extrait a été diffusé sur la BBC dans le documentaire "Trois jours de terreur : l'attaque de Charlie Hebdo", diffusé le 6 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Image extraite d'une caméra de surveillance de l'Hyper Cacher montrant Amedy Coulibaly pendant le siège du 9 janvier 2015. L'extrait a été diffusé sur la BBC dans le documentaire "Trois jours de terreur : l'attaque de Charlie Hebdo", diffusé le 6 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Dix personnes ont été placées en garde à vue depuis lundi dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher en janvier 2015. Elles sont soupçonnées d’être impliquées dans la fourniture d’armes à Amédy Coulibaly, a-t-on appris mercredi de sources proches de l’enquête.

La série d’interpellations a débuté lundi et se poursuivait mercredi, ont indiqué ces sources. Les enquêteurs cherchent à reconstituer le cheminement des armes fournis au tueur de l’Hyper Cacher, ont-elles ajouté.

Le terroriste, Amedy Coulibaly, musulman né en France, est entré dans le magasin de la Porte de Vincennes de la chaîne Hyper Cacher, dans l’est de Paris, deux jours après que ses compagnons terroristes islamistes aient tué 12 personnes dans les locaux de Charlie Hebdo, un magazine satirique, et un jour après qu’il a lui-même tué une policière.

Coulibaly a tué quatre personnes à bout portant et pris plusieurs otages, avant d’être tué quand la police est entrée dans l’immeuble.

Ses quatre victimes juives, Yoav Hattab, Phillipe Barham, Yohan Cohen, et François-Michel Saada, ont été enterrées à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...