Incertitude sur la Shoah: le renvoi du principal de Floride fut une erreur- juge
Rechercher

Incertitude sur la Shoah: le renvoi du principal de Floride fut une erreur- juge

Un juge a statué que William Latson aurait dû être réprimandé ou réaffecté après avoir dit à un parent qu'il ne pouvait pas dire que la Shoah était un "événement historique"

Une survivante de la Shoah montre son tatouage (Crédit : Christopher Furlong/Getty Images via JTA)
Une survivante de la Shoah montre son tatouage (Crédit : Christopher Furlong/Getty Images via JTA)

JTA — William Latson, un principal de lycée au sud de la Floride, a été renvoyé après avoir dit à un parent qu’il ne pouvait pas affirmer que la Shoah était un « événement factuel et historique » car « tout le monde ne pense pas que la Shoah s’est produite ».

Un juge administratif de l’Etat a statué la semaine dernière que le renvoi était une erreur.

En octobre, le lycée du comté de Palm Beach avait viré Latson de son poste au lycée de Spanish River après une suspension de quatre mois.

Le juge Robert Cohen, de la Division des audiences administratives à Tallahassee, a statué jeudi que Latson aurait dû être réprimandé ou réaffecté à un autre poste au sein du système scolaire plutôt que d’être renvoyé. Il a recommandé que Latson soit réintégré, mais réaffecté à un autre poste et qu’il perçoive le salaire perdu pendant sa suspension sans solde.

Latson « a fait des choix maladroits en exprimant ses pensées », a déclaré le juge, et il a n’a pas échangé avec ses superviseurs alors qu’il était en vacances – la principale raison avancée par le lycée pour justifier son licenciement. Pourtant, selon le juge, aucun de ces actes ne correspondait à « une insubordination grave » nécessaire à un renvoi, à rapporté le Palm Beach Post.

Il travaillait dans le district scolaire depuis 26 ans et était le principal à Spanish River depuis 2011.

Dans un email d’avril 2018, Latson avait déclaré à la mère d’un élève que « tout le monde ne croit pas que la Shoah s’est produite ». Il réagissait à une question pour savoir pourquoi la Shoah n’est pas enseignée à l’école. Les enseignements proposés par le lycée sur la Shoah dépassaient les exigences de l’Etat, a-t-il à la mère.

« Je ne peux pas dire que la Shoah est un événement factuel et historique parce que je ne suis pas en position de le faire en tant qu’employé de l’école, a-t-il écrit. Vous avez vos opinions, mais nous sommes une école publique et tous les parents n’ont pas les mêmes croyances ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...