Israël cherche à expulser un délinquant sexuel juif vers le Yémen – une première
Rechercher

Israël cherche à expulser un délinquant sexuel juif vers le Yémen – une première

Les demandes d'Avraham Salem Alhadad pour obtenir le citoyenneté et l'asile ont été rejetées

Sanaa, la capitale du Yemen, en 2015. (CC BY-SA Wikimedia Commons)
Sanaa, la capitale du Yemen, en 2015. (CC BY-SA Wikimedia Commons)

Israël cherche à extrader vers le Yémen, son pays natal, un délinquant sexuel juif condamné.

Vendredi, le journal Makor Rishon a évoqué le cas d’Avraham Salem Alhadad, qui a immigré en Israël en 2007 avec un visa étudiant.

Le visa d’Alhadad a expiré alors qu’il purgeait une peine de prison de cinq ans et demi après avoir été condamné en 2014 pour avoir agressé sexuellement une mineure de sa propre famille. L’ancien étudiant d’un séminaire religieux à Bnei Brak a été déclaré comme étranger en situation irrégulière à sa sortie de prison.

Sa demande de naturalisation, au nom de la Loi du retour pour les Juifs et leurs proches en Israël, a été rejetée en raison de son casier judiciaire. Sa demande d’asile, fondée sur le fait qu’avoir quitté le Yémen en 2007 pour se rendre en Israël lui ferait encourir des persécutions, a également été rejetée.

La semaine dernière, un juge a ordonné au ministère de l’Intérieur, qui cherchait à faire expulser Alhadad vers le Yémen, de donner des détails sur la manière dont l’Etat juif comptait l’expulser vers un pays avec lequel Israël n’entretient aucune relation diplomatique.

Selon Makor Rishon, Israël n’a jamais expulsé un Juif vers le Yémen ou tout autre pays arabe.

Jusqu’à ce que le plan soit présenté, Alhadad, qui est marié et qui a un enfant de 6 ans en Israël, est détenu au centre de détention Givon pour les étrangers en situation irrégulière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...