Israël exprime sa solidarité à l’Indonésie suite au tsunami
Rechercher

Israël exprime sa solidarité à l’Indonésie suite au tsunami

En octobre, le gouvernement aurait envoyé des purificateurs d'eau dans les zones sinistrées de la nation musulmane la plus peuplée du monde

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des résidents inspectent une maison endommagée par un tsunami, à Carita, en Indonésie, le 23 décembre 2018 (AP Photo)
Des résidents inspectent une maison endommagée par un tsunami, à Carita, en Indonésie, le 23 décembre 2018 (AP Photo)

Israël a exprimé sa solidarité mais n’apportera aucune aide à l’Indonésie, qui a été frappée par un tsunami samedi soir qui a fait plus de 370 victimes.

« Nos plus sincères condoléances à tous ceux qui sont touchés par le tsunami dévastateur en Indonésie, souhaitant un prompt rétablissement à tous les blessés et exprimant l’espoir que des efforts de recherche et de sauvetage seront déployés », a écrit Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, sur son compte Twitter dimanche matin.

Le gouvernement israélien ne prévoit pas pour le moment de proposer une aide d’urgence à l’Indonésie, a-t-il déclaré lundi au Times of Israel.

Samedi soir, les vagues du tsunami ont déferlé sur des maisons, des hôtels et d’autres bâtiments le long du détroit de Sunda, en Indonésie, à la suite d’une éruption et d’un éventuel glissement de terrain sur Anak Krakatau, une des îles volcaniques les plus redoutables au monde.

L’Indonésie, la nation musulmane la plus peuplée du monde, n’a pas de relations diplomatiques avec Israël et a par le passé refusé l’aide israélienne, du moins publiquement.

Lors de conversations privées, des responsables israéliens ont déclaré que la catastrophe de cette semaine était beaucoup moins grave que les tsunamis précédents qui ont frappé l’Indonésie cette année, et que Jakarta n’avait pas demandé d’aide à la communauté internationale.

L’American Jewish Joint Distribution Committee, cependant, a déclaré qu’il « fournit des secours d’urgence et évalue les besoins qui se font jour grâce à son partenaire local dans les sous-districts de Kalianda et Rajabasa, à Lampung ». L’aide du JDC comprend « des services de santé, de l’eau potable et des fournitures essentielles pour les survivants et les personnes déplacées », selon un communiqué de presse.

Début octobre, Israël aurait envoyé une aide à l’Indonésie après un tremblement de terre et d’un tsunami dévastateurs qui ont tué plus de 1 400 personnes dans cette nation insulaire du Pacifique. Jérusalem aurait envoyé des purificateurs d’eau dans les zones sinistrées par l’intermédiaire de la Croix-Rouge, bien que le gouvernement n’ait jamais confirmé cette aide.

L’ONG israélienne IsraAID travaille depuis deux mois pour « fournir de l’eau potable et un soutien psychologique » aux victimes de la catastrophe du 28 septembre.

Un membre de l’équipe d’intervention d’urgence d’IsraAID en Indonésie (Avec l’aimable autorisation d’IsraAid)

Par le passé, le gouvernement israélien lui-même a envoyé d’importantes délégations dans les zones sinistrées et a proposé d’envoyer de l’aide aux pays avec lesquels il n’a pas de relations diplomatiques.

Des équipes de l’armée israélienne ont fourni des secours et des services médicaux après un tremblement de terre en Turquie en 1999, un tremblement de terre en Haïti en 2010, un typhon aux Philippines en 2013 et, plus récemment, un tremblement de terre au Népal en 2015.

L’année dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a offert son aide aux victimes du tremblement de terre en Iran et en Irak, deux pays avec lesquels Israël n’a pas de relations diplomatiques ; ces offres ont été rejetées.

Le 17 octobre, M. Netanyahu a dit vouloir promouvoir les liens diplomatiques avec l’Indonésie.

« L’Indonésie est très, très importante pour nous. C’est un pays très important. C’est l’un des derniers pays au monde qui n’a pas de relations ouvertes et solides avec Israël. La plupart des pays en ont », a-t-il indiqué lors d’une conférence internationale de journalistes chrétiens à Jérusalem.

« L’Indonésie compte plus de 200 millions d’habitants. Il y a des musulmans. Elle compte des dizaines de millions de chrétiens. Nous aimerions qu’ils puissent nous rendre visite ici. Nous aimerions avoir d’excellentes relations avec eux », avait-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...