« Israël n’est pas en guerre contre l’islam », a déclaré Rivlin au président bosniaque
Rechercher

« Israël n’est pas en guerre contre l’islam », a déclaré Rivlin au président bosniaque

De par son histoire, la Bosnie-Hérzégovine partage certains des défis que doit affronter Israël

Le président de Bosnie-Hérzégovine Dr Mladen Ivanic (à gauche) avec le président Reuven Rivlin, à Jérusalem le 13 mars 2017. (Crédit : GPO)
Le président de Bosnie-Hérzégovine Dr Mladen Ivanic (à gauche) avec le président Reuven Rivlin, à Jérusalem le 13 mars 2017. (Crédit : GPO)

« Israël n’est pas en guerre contre l’Islam », a déclaré Rivlin au président bosniaque

Le président Reuven Rivlin a déclaré à son homologue bosniaque Dr Mladen Ivanić qu’en dépit des « obstacles » occasionnels inhérents à une société multiculturelle, Israël n’est pas en guerre contre l’islam.

« Comme nous, vous êtes un État multiculturel. En Israël, chrétiens, juifs et musulmans vivent ensemble, et c’est notre devoir de réaliser que nous pouvons vivre ensemble, et que c’est possible, malgré les obstacles que nous rencontrons de temps en temps », a déclaré le président israélien à Ivanić à Jérusalem.

« Nous ne sommes pas en guerre contre l’islam. Dites à votre peuple qu’en Israël, ce n’est pas une guerre de religion », a-t-il ajouté.

Ivanić a affirmé à Rivlin que la guerre meurtrière qu’a subi son pays il y a vingt ans a rendu la Bosnie-Herzégovine sensible aux défis sur la coexistence et l’extrémisme auxquels fait face Israël.

« Nous pensons que nous devons partager notre expérience avec les pays qui nous ressemblent ou qui partagent les mêmes problèmes », a-t-il dit.

« Nous vivons dans une société multi-ethnique et nous avons dû apprendre à vivre dans cette société, ce qui n’est pas chose facile dans le monde moderne, qui abrite toutes formes d’extrémisme. »

Les deux chefs d’État ont souligné l’importance de la coopération bilatérale entre Israël et la Bosnie-Herzégovine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...