Jérusalem : heurts entre police et haredim devant une synagogue ; 8 arrestations
Rechercher

Jérusalem : heurts entre police et haredim devant une synagogue ; 8 arrestations

Une policière a été légèrement blessée par un jet de pierre ; les forces de l'ordre tentaient de disperser une foule réunie pour prier, ce qui contrevient aux directives sanitaires

Des dizaines de personnes rassemblées lorsque la police arrive pour disperser la foule qui enfreint la réglementation sur le coronavirus dans une synagogue du quartier ultra-orthodoxe de Mea She'arim à Jérusalem, le 15 mai 2020 (Capture d'écran/Kan)
Des dizaines de personnes rassemblées lorsque la police arrive pour disperser la foule qui enfreint la réglementation sur le coronavirus dans une synagogue du quartier ultra-orthodoxe de Mea She'arim à Jérusalem, le 15 mai 2020 (Capture d'écran/Kan)

Des fidèles juifs organisant un office illégal à Jérusalem jeudi matin ont affronté des policiers qui tentaient de disperser le rassemblement. Ces heurts mettent en lumière les tensions qui règnent alors que les autorités tentent de garder le contrôle sur le déconfinement en Israël.

Huit personnes ont été arrêtées et un officier de police a été légèrement blessé dans les affrontements qui ont éclaté dans le quartier ultra-orthodoxe de Mea Shearim, à Jérusalem, qui est régulièrement le théâtre d’échauffourées entre certains membres radicaux de la communauté et la police.

Cette dernière a rapporté dans un communiqué que des agents se sont rendus dans une synagogue de la rue Hafetz Haim après avoir reçu un signalement sur un regroupement, ce qui contrevient aux directives toujours en vigueur pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

En vertu des régulations actuelles, il n’est pas permis de se réunir à plus de deux personnes, qui ne font pas partie de la même famille, dans un même espace clos. Les prières en extérieur peuvent réunir jusqu’à 50 personnes, sous réserve du respect de la distanciation physique.

Une vidéo de l’incident montre des dizaines de personnes réunies devant la synagogue, criant sur la police pendant une bousculade.

Les forces de l’ordre ont fait savoir qu’une policière avait été blessée durant la « violation d’une réglementation » et hospitalisée. La chaîne publique Kan a précisé qu’elle avait été victime d’un jet de pierre à la tête.

Le quartier de Mea Shearim est l’un des secteurs ultra-orthodoxes ayant enregistré l’un des plus hauts taux de contamination, notamment en raison de la réticence de certains membres de sa communauté à se conformer aux ordres de distanciation et aux directives sanitaires destinées à freiner la propagation de la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...