Rechercher

« Jewish Matchmaking » : Une nouvelle production Netflix

Controversée, mais attendue, la série présentera "des célibataires aux États-Unis et en Israël alors qu’ils confient leur vie amoureuse à un entremetteur juif de premier plan"

Cette photo du 24 juin 2015 montre l'icône de l'application Netflix Apple TV. (Dan Goodman/AP)
Cette photo du 24 juin 2015 montre l'icône de l'application Netflix Apple TV. (Dan Goodman/AP)

JTA — Oyé, oyé aux entremetteurs — vous arrivent-ils d’aller sur Netflix ?

Le géant du streaming a annoncé jeudi une nouvelle série, « Jewish Matchmaking », inspirée de son hit « Indian Matchmaking ».

Les détails de la série sont peu nombreux et la date de la première est encore inconnue, mais le site d’actualité de Netflix, Tudum, indique qu’elle présentera « des célibataires aux États-Unis et en Israël alors qu’ils confieront leur vie amoureuse à un entremetteur juif de premier plan ».

« L’utilisation de la pratique traditionnelle du shidduch (rencontre de partenaires potentiels pour le mariage) les aidera-t-elle à trouver leur âme sœur dans le monde d’aujourd’hui ? »

« Indian Matchmaking » a été nominé pour un Emmy après sa première en juillet 2020, mais a également été critiqué par beaucoup qui ont déclaré que la série promouvait les stéréotypes et le classisme. Le groupe de production de l’émission, Industrial Media’s The Intellectual Property Corporation, produira également « Jewish Matchmaking ».

Netflix a également été critiqué pour certaines de ses autres émissions telles que « Unorthodox » et « My Unorthodox Life », pour leurs représentations négatives des Juifs orthodoxes.

Un drame important s’est joué au sein de la famille Haart, qui est au centre de « My Unorthodox Life », lors du tournage de la deuxième saison de l’émission. La créatrice de mode Julia Haart, anciennement orthodoxe, avait été renvoyée de son agence de mode alors que le tournage avait commencé et avait demandé le divorce de son second mari qu’elle accusait d’abus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...