Israël en guerre - Jour 193

Rechercher
Les otages du 7 octobre

LIBÉRÉES : Judith et sa fille Natalie Raanan, venues en vacances en Israël

Enlevées par le Hamas alors qu'elles étaient venues de Chicago pour célébrer Simhat Torah au kibboutz Nahal Oz, le 7 octobre 2023

Judith Raanan, à gauche, et sa fille Natalie, 18 ans, après que cette dernière a reçu son diplôme de fin d'études secondaires, sur une photo non datée. (Crédit : Le rabbin Meïr Hecht au nom de la famille Raanan via AP)
Judith Raanan, à gauche, et sa fille Natalie, 18 ans, après que cette dernière a reçu son diplôme de fin d'études secondaires, sur une photo non datée. (Crédit : Le rabbin Meïr Hecht au nom de la famille Raanan via AP)

Le 20 octobre, les deux femmes ont été libérés par le Hamas en Égypte dans le cadre de négociations menées par le Qatar. Elles ont été transférés à la Croix-Rouge internationale puis en Israël. Voici l’histoire de leur capture.

Judith Raanan et sa fille, Natalie Raanan, étaient enthousiastes à l’idée de se rendre en Israël pour célébrer le 85e anniversaire d’un parent et les fêtes juives, selon leur rabbin.

Elles avaient envoyé des nouvelles au fur et à mesure du voyage et profitaient de « ce moment vraiment spécial mère-fille », a déclaré le rabbin Meïr Hecht.

La famille n’a pas eu de leurs nouvelles depuis que le Hamas a lancé une attaque meurtrière sans précédent. La communauté de leur banlieue au nord de Chicago craint qu’elles ne fassent partie des quelque 203 personnes enlevées par des terroristes palestiniens du Hamas à la suite de l’assaut sanglant du groupe terroriste en Israël le 7 octobre 2023.

« Nous avons appris la terrible nouvelle de la disparition de Judith et de sa fille Natalie, qui ont vraisemblablement été prises en otage à Gaza », a déclaré Hecht.

« Nous avons l’impression que notre communauté a été violée. »

Elles avaient célébré Simhat Torah, une fête juive qui marque la fin de la lecture annuelle de la Torah et se trouvaient à Nahal Oz, un kibboutz israélien situé à environ 1,61 kilomètre de la frontière avec Gaza.

Natalie Raanan, 18 ans, avait récemment obtenu son diplôme de fin d’études secondaires et se réjouissait de faire une pause et de rendre visite à sa famille à l’étranger, a déclaré son oncle, Avi Zamir, lors d’un événement communautaire organisé pour les Raanan à Evanston, dans l’Illinois, jeudi soir.

« C’est une gentille. C’est un amour. Elle aime les animaux », a déclaré Avi. « Nous avons peur pour elle. Nous prions pour elle. Nous espérons qu’elle est avec sa mère. »

La tante de Natalie, Sigal Zamir, a déclaré à travers ses larmes : « Je prie pour qu’elles reviennent vivantes. Elles sont innocentes et aimantes, et elles n’ont rien fait. »

Juste avant son départ pour Israël, Judith a déposé un livre de prières rose pour la fille de 7 ans des Hecht, qui adore cette couleur, a raconté  Yehudis Hecht, l’épouse du rabbin et amie de Judith.

« Judith, nous pensons à toi. À ta résilience, à ton espoir, à ton amour, à ta générosité, à ta foi et à ta force », a déclaré Yehudis.

« Nous savons que tu es une femme forte et nous prions pour te revoir très bientôt en sécurité avec ta chère Natalie. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.